fil-educavox-color1

Présenter un projet de formation initiale qui soit crédible, motivant et pragmatique - La grande majorité des formateurs adopte une attitude de dénigrement systématique des manuels scolaires. De leur point de vue, chaque enseignant-stagiaire doit donc devenir capable d’enseigner sans utiliser de manuel. 

Offrir une formation de qualité consiste alors à former des enseignants qui créeront eux-mêmes tous leurs supports d’enseignement. Noble projet, sans conteste… Mais, outre la charge de travail ingérable que cela implique, il en résulte un glissement assez surprenant : venu apprendre le métier d’enseignant, le stagiaire se retrouve dans le rôle de concepteur-pédagogique, ce qui relève de l’ingénierie éducative et qui réclame des qualités indispensables telles qu’expérience et maîtrise des concepts théoriques.   En lire plus  Quand entrer en formation initiale se révèle un inattendu désenchantement pédagogique

Rééquilibrer la formation initiale qui, explicite et structurée concernant les différentes disciplines, se satisfait de rester implicite et aléatoire concernant la gestion concrète d’une classe 

En exemple, le projet « gestesprofessionnels.com » se propose de rendre explicites la variété, la richesse et la complexité des compétences attachées au métier de professeur des Écoles. Un des objectifs est d'en faire un possible outil de formation initiale à destination du futur professeur des Écoles, afin qu’il puisse avoir une vision globale des compétences professionnelles liées à son futur métier et qu’il échappe au hasard et à l’aléatoire pour choisir en toute connaissance de cause un parcours et des priorités.

Introduire la pédagogie différenciée en formation initiale

Il s’agirait alors, pour le formateur, d’aider chaque stagiaire à définir, explicitement, ses besoins particuliers, centres d’intérêts et priorités, pour ensuite adapter les contenus de formation et en varier les dispositifs. Avec pour corollaire l’opportunité de former concrètement le futur enseignant à cette pédagogie différenciée qu’il lui sera demandé d’appliquer dans ses futures classes.

Concernant a minima les premières inspections, faire évoluer les procédures en y incluant une dimension formative

Ce projet personnalisé d’insertion professionnelle pourrait ensuite se prolonger sur les toutes premières années de confrontation au métier. Il s’agirait alors pour l’inspecteur :

  • en amont, de prendre connaissance du projet d’insertion professionnelle construit en formation initiale ;
  • ensuite d’apporter à l’enseignant contraintes mais aussi réflexions, aides et outils pour l’aider à évoluer ;
  • enfin d’évaluer, lors de l’inspection, comment l’enseignant a avancé dans son projet

Optimiser les possibilités de formation offertes par le dispositif des stages d’observation, en abordant en amont problématiques et outils. Car observer ne va pas de soi …

Vouloir tout observer simultanément, c’est ne rien voir …      
En lire plus : Stages d'observation

Faire un usage régulier de la pédagogie inversée

Avant la séance de formation, les stagiaires accèderaient en autonomie à des dossiers documentaires, mais aussi à des forums pour des témoignages bruts et authentiques du concret du métier. Les phases d’interaction et de structuration se feraient dans une seconde étape, en présence du formateur, pour éclaircir, approfondir, analyser, échanger.    
En lire plus : Pédagogie inversée

Sortir de l’idéologie « Qui peut le plus peut le moins »

Beaucoup de formateurs pensent que c’est en étant ambitieux que les formations seront  « de haut niveau »  et qu’il en restera toujours assez pour modifier les pratiques sur le terrain car « qui peut le plus peut le moins ». Mais peut-on s’accorder sur l’idée que toute formation professionnelle devrait être accessible au plus grand nombre d’enseignants pour le bénéfice du plus grand nombre d’enfants ? Sinon l’École, par pêché d’orgueil, ne fera que créer de l’inégalité…  

Ne pas hésiter à donner des recettes qui ont fait leur preuve

« Une recette est un ensemble de conseils destinés à nous permettre d’atteindre un objectif (...) Voyons-les simplement comme une manière d’organiser nos efforts, pour nous rapprocher autant que possible d’un but recherché (...) Les recettes ne sont toxiques que si elles sont comprises comme des garanties infaillibles (« cela va marcher à tous les coups »), ou des obligations (« il n’y a que cela qui marche »). Cette perception dépend davantage de la manière dont elles ont été délivrées que de leur contenu propre. »

[1]1 ANDRE, Christophe .- Vivre heureux, psychologie du bonheur .- Odile Jacob, 2003
En lire plus :  Les recettes en pédagogie, ça existe !!!

Enfin, last but not least, dispenser l’essentiel de la formation initiale par des enseignants du Primaire d’expérience 

Car est-il légitime, pertinent, satisfaisant que la formation initiale des professeurs des Ecoles continue à être essentiellement assurée par des enseignants du Secondaire et du Supérieur ? N’y a-t-il donc pas de compétences suffisantes chez les professeurs des Ecoles expérimentés, pour qu’ils soient légitimes à former leurs futurs collègues ? Et faudrait-il donc nécessairement faire appel à des professeurs du Secondaire, même s’ils ont, il faut le dire, une connaissance très insuffisante des réalités d’une classe du Primaire ? Ou est-ce simplement la mainmise symbolique du Secondaire sur le Primaire qui semble évidente, naturelle ? Une idéologie donc…     

En lire plus  Instit’ ou  Professeur des Écoles ?

Dernière modification le lundi, 15 février 2016
Fraschini

Ancien facteur, sans le bac, j’ai repris des études à l’âge de 35 ans, pour me retrouver à l’EN, élément rapporté, totalement étranger à mon nouveau monde professionnel. Ce qui pourra peut-être éclairer un engagement  motivé par la conviction viscérale  qu’à l’Éducation nationale, mieux vaut titiller que de rechercher l’adhésion...  

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.