fil-educavox-color1

" Éduquer, ce n'est pas remplir un vase, c'est allumer un feu." Montaigne - Comme tous les étudiants j'ai passé 90% de ma scolarité en classe et en amphi. Assis en rang derrière le professeur, j'essayais de passer le temps ou pire j'avais l'impression de le perdre. Malgré la qualité des cours et des professeurs, je ne trouvais pas de sens dans le programme imposé. Malheureusement, ce constat est partagé par beaucoup d'étudiants.

En parallèle, j'ai découvert des lieux où l'on apprend différemment. On les appelle des tiers-lieux, autrement dit fab et makers labs.

Ces espaces mettent à disposition du matériel et des machines et un espace libre et ouvert pour penser et construire des projets qui résolvent des problèmes de société. Ces lieux sont caractérisés par un esprit de questionnement fort, un partage et une production de connaissances nouvelles. Dans ces lieux, je découvre que l'on apprend mieux lorsque l'on trouve du sens et que l'on partage avec les autres.

Alors, comment favoriser ce partage dans nos organisations ? Entre étudiants… entre collègues de travail ?

image030118 2

Dans le système d'apprentissage traditionnel, un expert ou formateur conçoit un programme d'apprentissage pour un groupe et le transmet.

Trop souvent, les connaissances sont éloignées des besoins du groupe.

En d'autres mots, les connaissances ne concernent pas ... les concernés. Bien entendu, la vidéo, les réseaux sociaux, les MOOCs,… les nouvelles technologies apportent les connaissances de manière instantanée et personnalisée. Pourtant, on se sent toujours aussi désengagé en amphi ou dans certaines formations dans nos organisations.

Pour ces raisons, nous avons besoin d'un nouveau système d'apprentissage plus distribué au sein des école et entreprises.

Ce système permettrait à chacun de rejoindre et créer des groupes de pairs sur différentes thématiques. Au sein de ces groupes, chacun peut partager ses connaissances en toute confiance en ponctuant l'échanges de questions. On a envie de progresser car l'apprentissage est utile, riche et bienveillant. En effet, nous comprenons mieux quelqu'un qui parle notre langage et qui a envie de transmettre ses pratiques.

image030118 3

Ce système n'est pas tout à fait nouveau, l'enseignement mutuel est reconnu en 1800 pour son efficacité redoutable. Il permet à des centaines d'élèves d'apprendre à lire à écrire en en trois années au lieu de cinq dans l'enseignement simultané dit "maître-élèves". Selon Jean Pol Martin, l'auteur de la méthode Lernen zu Lehren, "Apprendre en Enseignant", les élèves se révèlent avoir des méthodes d'explication très performantes.

Plus récemment, l’école 42 fondée par Nicolas Sadirac et Xavier Niel développé un système d'apprentissage de la programmation informatique basé sur une pédagogie entre pairs. Des grandes entreprises comme Google ou BlaBlaCar ont compris le pouvoir de la connaissance partagée, comme le témoignent leurs programmes “Googler for Googler” ou “Share More. Learn More”.

Pour finir, donner à tous le pouvoir de transmettre n'est pas dangereux pour les organisations.

En effet, Bill Gates, bien placé pour s'exprimer à propos de pouvoir, affirmait déjà en 1999 « le pouvoir ne vient pas la connaissance conservée mais, de la connaissance partagée. Le système de valeur et récompense d'une organisation doit refléter cette idée."

image030118 4

 

Diane Lenne

Fondatrice de We Are Peers (WAP) @dianelenne 

Dernière modification le jeudi, 15 février 2018
Diane Lenne

Fondatrice de We Are Peers (WAP), dont la mission est de déployer des méthodologies et technologies basées sur l’apprentissage par les pairs. Suivre sur Twitter : @dianelenne 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.