fil-educavox-color1

Au lendemain du vote de la loi de refondation de l'Ecole de la République qui instaure le Service public du numérique éducatif, avec pour mission d'organiser une offre de contenus et de services pédagogiques numériques à destination de l'ensemble de la communauté éducative, Vincent Peillon, alors ministre de l'Education Nationale crée en 2013, le Comité stratégique pour le Numérique à l'école. Organisme de coordination interne à l'Education nationale ce Comité est dirigé par Catherine Becchetti Bizot, Inspectrice Générale de Lettres, agrégée de lettres classiques, ancienne élève de l'École normale supérieure, docteur ès-lettres.

Le ministre, qui affirme vouloir « changer le mode de gouvernance de l'éducation nationale", lui donne pour mission de préparer la création administrative de la nouvelle direction du Numérique pour l'Education et d'en élaborer le projet dans une nouvelle « organisation de l'administration centrale des ministères de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur et de la recherche »
Le décret réorganisant la « centrale » et créant la DNE est signé le 17 février 2014. Catherine BECCHETTI BIZOT est nommée à la tête de cette direction en avril 2014. Une des originalités de cette direction c'est bien d'accueillir sous un même toit deux services en apparence bien distincts : celui du développement du numérique éducatif et celui des technologies et des systèmes d'information, transféré du secrétariat général vers la nouvelle DNE.

Après trois années de pilotage de ce que les médias résument par « le numérique éducatif « du ministère de l'Education Nationale, Mathieu GENDRON succède à Catherine BECCHETTI BIZOT qui se voit chargée par Najat VALLAUD BELKACEM d'une mission d'étude " des pratiques mobilisant des pédagogies actives liées à l'utilisation des outils et ressources numériques ".

 
Catherine BECCHETTI BIZOT avait accepté, aussitôt après sa nomination à la tête de la DNE, un entretien publié sur Educavox, pour nous éclairer sur les nouvelles perspectives qui s'ouvraient à l'Education Nationale et sur ses stratégies. Après trois années d'exercice à ce niveau de responsabilité elle accepte de faire le point et de nous dire comment elle a vécu cette « expérience ».

«La voie qui nous a été tracée est la bonne » affirme Catherine BECCHETTI BIZOT qui dit avoir vécu à la tête de cet « instrument de coordination et de pilotage », ... « un moment de grand changement du système éducatif. »
« Ce n'était pas gagné ! précise –t-elle . On y est arrivé avec l'aide de tous et sur le mode participatif. »
« Le pilotage vertical existe toujours et il faut..de grandes orientations qui servent de guide à l'action publique, mais il faut aussi prendre en compte les projets, les initiatives et les partenaires que l'on a sur le terrain ».

Et pour l'avenir ?

« Cet esprit partenarial et en mode projet restera, même s'il y a des obstacles. »
Le service public du numérique éducatif est un projet global et systémique pour l'école.

Claude TRAN

Dernière modification le mercredi, 18 novembre 2015
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc. A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis Vice Président de l’An@é, actuellement administrateur de l'An@é et de l'association Inversons la classe, journaliste à ToutEduc, chroniqueur à Ludomag.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.