fil-educavox-color1

Lorsque le 12 mars, le Président de la République a décidé la fermeture des établissements scolaires, enseignant(e)s, chefs d'établissement, corps d'inspection ont immédiatement pris la mesure de l'urgence d'une telle situation.

Confronté(e)s au caractère inédit qu'entraînait le confinement des élèves, elles ils se sont adapté(e)s pour assurer la continuité pédagogique avec, souvent, des outils nouveaux, inhabituels. Mais, elles, ils étaient là !! Présent(e)s parce qu'elles ils avaient conscience de leur responsabilité et de leur rôle. Démontrant que l'école est plus que jamais un pilier puissant de notre vie collective; un bien commun à protéger, le plus précieux, surtout pour celles et ceux qui n'ont rien d'autre pour “grandir”.

Au coeur de cette période singulière que nous traversons, la République peut s'appuyer sur tous ces fonctionnaires anonymes, de l'éducation, de la santé, de tous les autres secteurs, qui oeuvrent au quotidien pour " faire tenir la société " et qu'elle reste debout pendant cette crise.

Le service public est une force et non un fardeau !! Engagé(e)s, dévoué(e)s, solidaires, aucune, aucun de ses agents ne doit se voir accoler l'étiquette de "nanti(e)s !!

Si l'école de la République est mise " entre parenthèses ", aucun de ses acteurs n'oublie pour autant les valeurs qui l'animent, et elles, ils constituent toutes et tous une part de cette richesse qui fédère la Nation.
Formons dès maintenant le voeu que celles et ceux qui la font vivre soient demain enfin entendu(e)s et écouté(e)s !!

Dernière modification le mardi, 24 mars 2020
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.