fil-educavox-color1

Aujourd'hui en 2019, de plus en plus de gens refusent à nouveau d'intégrer certaines différences et cela a pour conséquence que des êtres humains, partout dans le monde, sont ainsi montrés du doigt ou pire, exclus, pourchassés, opprimés, tués alors que la charte universelle des droits fondamentaux nous demande le respect de chacun sur Terre. Pourtant, il faut OSER redire que je sois riche ou pauvre, homosexuel, transgenre, d'une couleur de peau différente, étranger ou réfugié ou encore handicapé, je suis avant tout un être humain à part entière. Nier cette évidence, c'est nier tout simplement le respect de la dignité de tout homme et c'est se renier soi-même au final !

En effet, toute conscience construite sur la haine, le rejet de l'autre en prônant la division plutôt que la fraternité la plus élémentaire qui soit, conduit à la négation de l'homme en amenant le genre humain vers le chaos le plus total. Le nazisme a sans doute été dans l'Histoire le plus terrible exemple de cette négation de l'homme en allant jusqu'à massacrer ceux qui étaient nés juifs, tziganes, homosexuels ou encore handicapés mentaux. Hélas, de nos jours encore, des mouvements d'extrême droite (bien implantés à nouveau en Europe !) ou des intégristes de tous bords, veulent réécrire l'Histoire "à leur sauce" afin de semer la haine et le rejet de l'autre. C'est leur triste fonds de commerce, alors ces mouvements sinistres sont à combattre au grand jour et sans relâche pour sauvegarder le bien commun de tous, sans exception !

Oui, certains esprits torturés stigmatisent encore des gens différents en les considérant même comme des sous hommes, en les insultant, en les menaçant directement ou, par exemple, en se lâchant sur les réseaux sociaux. Nous voyons ressurgir les relents de cette haine hystérique qui distille son venin meurtrier dans la société que l'on dit pourtant "moderne et civilisée". On s'attaque même de plus en plus aux médias d'information pour les décrédibiliser afin d'imposer de force des "faits indiscutables" ne reposant ni plus ni moins que sur des mensonges abominables, ce qu'on appelle aujourd'hui les Fake news ! Pour certains, la différence est insupportable, intolérable et ils font tout pour l'éradiquer quitte à soutenir des thèses fumeuses qu'ils répètent sans cesse pour en imprégner les consciences.

De lettre anonyme en passant par des menaces de mort ou encore par la dégradation de monuments érigés à la mémoire des victimes de génocides dont tant d'enfants, certains n'hésitent pas ainsi à salir des êtres humains qui pourtant n'ont rien fait de mal et ne dérangent personne ! Tout cela crée un climat très malsain qui rappelle un triste épisode de notre Histoire pas si lointaine, je veux parler de l'atmosphère, mêlée de totalitarisme et de délation au début des années 1930 qui mena, on le sait, à une guerre totale faisant des millions de victimes. Nous ne pouvons plus nous voiler la face et nous taire devant ces menaces qui refont surface et qui font honte à l'humanité toute entière !

Alors, puisque nous sommes en France en train de lancer un grand débat démocratique ouvert à tous les citoyens suite à une agitation populaire, mon voeu le plus cher, c'est que demain nous entamions un grand débat permanent dans tous les établissements scolaires et universités sur le respect des différences. Ce temps fort doit être impérativement inscrit officiellement dans les programmes avec le concours systématique de témoins, de citoyens venant de l'associatif, pour appuyer les enseignants dans cette réflexion salutaire afin d'espérer plus de fraternité demain.

S'il est important que l'école dispense des savoirs fondamentaux, il est aussi plus qu'essentiel de former la jeune génération à devenir des citoyens qui se battront pour défendre les droits fondamentaux de la personne, sinon toute éducation sera vaine !

Il y va de la cohésion de notre société laquelle, si elle était amenée à se déchirer, nous amènerait à la catastrophe. Ce texte ne se veut en aucune façon alarmiste, mais il est écrit à partir d'un constat que je ne pense pas exagéré et donc pour nous avertir car, comme le dit le proverbe, il vaut mieux prévenir que guérir. Alors, REFUSONS la haine, le racisme, la stigmatisation en regardant notre société avec lucidité et clairvoyance tout en nous sentant responsables et courageux pour nous LEVER contre cette peste infâme qui fragilise notre démocratie. MENONS le combat pour la justice et la paix tant que l'on vit en liberté car, lorsque la haine prend le pouvoir, il vient alors le temps des regrets amers ! Merci de relayer ce message si vous souscrivez à mon appel à la vigilance afin de préserver l'avenir de nos enfants !

Guy GILLET

Dernière modification le mardi, 17 septembre 2019
Gillet Guy

Initiateur de l'asso festive et humanitaire "Je bouge pour les autres"  Site : http://pourlesautres.fr - Ancien Responsable-bénévole (au Téléthon - au Secours Catholique - à Saint Vincent de Paul) - Editorialiste libre à vocation éducative, pour défendre des valeurs fondamentales, afin de susciter le débat et l'engagement de tous - E-mail : g.gillet@libertysurf.fr
 
Mes Editos sont LIBREMENT utilisables par tous pour lancer le débat, la réflexion en direction de la jeune génération et ceci à partir de mon blog que vous pouvez faire connaître autour de vous, MERCI : http://echangessolidaritefraternite.centerblog.net/

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.