fil-educavox-color1

En France, lorsque nous parlons "école", l'opinion des parents importe peu, institutions et médias ne leur accordent du crédit que dans la construction des rapports de force et du bruit de l'actualité. Quant à la voix des élèves, elle est totalement négligée, occultée. 

Le débat sur l'école et "l'avenir de nos enfants" est une figure imposée de notre vie démocratique nationale.

Pilier de la société, l'école impose à l'année civile son rythme saisonnier: Rentrée d'automne, vacances d'hiver, orientations du printemps, examens nationaux d'été. Les articles, études, essais et les réformes qu'ils suscitent abondent et nourrissent les conversations publiques. Gavées de parfums nostalgiques du "bon vieux temps", excitée par la sensation de rébellion  facile contre "le système" et ses défauts scandaleux, la tendance est souvent décadentiste et oscille entre révolte et colère résignées.

Le malaise est pourtant plus profond. Prisonnière de sa contradiction, écartelée entre sa mission universelle d'éducation et sa mission nationale de sélection des élites notre institution scolaire craque et abandonne celles et ceux qu'elle n'a pas les moyens de sauver. Notre école ne peut plus faire l'économie de repenser son rôle dans la formation de l'individu contemporain. Parce que chaque réforme évite de poser la question de fond "A quoi sert-elle?"

C'est pourtant bien en fonction de cette finalité que doit être revu, retravaillé, reconsidéré son fonctionnement. Les nouvelles technologies, les nouvelles pédagogies, les nouvelles relations au coeur de l'institution, les nouvelles matières,  sont autant de pistes souvent pertinentes, généreuses parfois démagogiques mais qui, toutes, éludent cette interrogation centrale.

Ce n'est pas la question du "comment" mais bien celles du "quoi" et surtout du "pourquoi" / pour quoi" faire, qui se posent dramatiquement aujourd'hui. C'est en répondant à cette double question que nous pourrons espérer dépasser les contradictions et réussir peut-être l'impossible réforme.

Dernière modification le lundi, 06 septembre 2021
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à https://radiobastides.fr/ en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques et autres actualités : https://radiobastides.fr/