fil-educavox-color1

Article initialement publié sur Parents 3.0
Ah, le code… Faut-il ou non enseigner le code aux enfants ? Qui doit s’en charger ? Comment faire ? Face à ce vaste débat, qui soulève de nombreuses questions et oppose de nombreux points de vue, il nous a semblé intéressant d’avoir la vision de Deborah Elalouf. 
Elle est la directrice générale de Tralalère, une agence de création de contenus pédagogiques interactifs, notamment à l’origine d’Internet Sans Crainte, et de Vinz et Lou, qui sensibilisent les plus jeunes à un usage responsable d’Internet. Elle est par ailleurs en charge du volet e-éducation au sein des 34 projets industriels définis par Arnaud Montebourg. Elle a conçu avec son équipe un programme baptisé « Code/Décode », qui vise à « apprendre à faire du numérique ». Explications.
 
« Faire du numérique », qu’est-ce que cela signifie ?
 
Les enfants qui grandissent aujourd’hui « consomment » des machines, des écrans, mais ne savent pas forcément comment ça marche. L’idée, c’est que les enfants aient une vision plus large que celle de simples cliqueurs : la compréhension de l’univers numérique passe par le fait de « penser » le numérique, mais aussi par le « faire » du numérique. Nous avons par exemple organisé des « coding goûters », au cours desquels les enfants apprennent du code de manière ludique : parfois consommateurs de jeux, ils repartent avec un oeil différent sur le numérique… Nous voulons proposer des jeux simples qui puissent s’adresser à des enfants et des parents qui ne sont pas des pros du numérique pour les sensibiliser. C’est dans cette optique que nous avons conçu GleamCode.
 
GleamCode ? De quoi s’agit-il ?
 
C’est un outil ludique et concret pour apprendre à coder avec un kit Arduino (circuits imprimés permettant de construire un objet interactif, qui peut être connecté à l’ordinateur). Nous en sommes au stade de la récolte de fonds par crowdfunding (financement participatif par les internautes, ndlr) sur la plate-forme Kiss Kiss Bank Bank. Nous voulons montrer que c’est possible de faire simple et ludique, et nous voulons qu’avec GleamCode, les enfants puissent avoir une matérialisation de ce qu’ils créent avec des briques de code, parce que c’est plus stimulant. En manipulant des blocs de langage, ils pourront afficher les résultats sur un écran lumineux. GleamCode est un défi novateur, notamment par son mode de financement mais aussi par ses enjeux. Nous sommes dans une logique d’expérimentation.
 
Apprendre à coder est-il nécessaire ?
 
Nécessaire non. Utile oui. Nous pensons qu’en France, il y a matière à une approche spécifique, combinant plusieurs courants : encourager les enfants à décrypter les usages et les outils, à comprendre comment ils fonctionnent, à expérimenter pour mieux décoder. La fracture numérique est dans les usages, plus que dans les équipements. Il faut encourager les jeunes à maîtriser leurs usages du numérique, et les inviter à aller au delà de la simple consultation des médias et des outils, jusqu’à la création, possible justement avec les outils numériques. Aidons les jeunes à être acteurs de leur vie numérique !
 
Pour aller plus loin :
 
Le projet GleamCode en pré-commande sur Kiss Kiss Bank Bank ​http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/gleamcode-mon-jeu-pour-apprendre-a-coder
 
Sur la question de l’enseignement du code, relire le point de vue du chercheur Benjamin G. Thierry : http://parents3point0.com/lenfant-programmeur-est-il-un-mythe/
Dernière modification le jeudi, 16 octobre 2014
Bee Laurence

Journaliste, observatrice des usages numériques générationnels, créatrice des sites Parents 3.0Ados 3.0 et Seniors 3.0. Auteur, conférencière et formatrice.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.