fil-educavox-color1

La transparence grâce au numérique : diktat ou opportunité pour la politique.

L'Institut Montaigne, Terra Nova et Renaissance Numérique se sont associés afin de mener une réflexion ouverte sur la façon dont Internet et les outils numériques pourraient apporter des éléments de réponse aux différentes facettes de la crise politique que nous traversons : crise de la représentation, de la participation, de la légitimité, des institutions.

 

Au printemps 2015, ces Think tanks ont organisé une série d'ateliers participatifs dans cinq villes de France pour permettre à des experts, élus et citoyens de débattre du potentiel et de la place du numérique au sein de notre démocratie à Nantes, Bordeaux, Marseille, Nice et Paris.

L'objectif était de formuler des propositions pour faire du numérique un élément de renouveau de la vie publique. Les conclusions de ces travaux ont été débattues au Palais Bourbon le jeudi 9 avril dans une conférence placée sous le haut patronage de Corinne ERHEL, députée des Côtes d'Armor et de Laure de la RAUDIERE, députée d'Eure et Loir.
Ces travaux feront l'objet d'un rapport qui sera publié par les trois think tanks en juillet.

Laurent BIGORGNE, directeur de l'Institut Montaigne, Guillaume BUFFET ,président de Renaissance Numérique et Thierry PECH, directeur général de Terra Nova ont signé sur ce sujet une tribune "Et si Internet était le sauveur de la démocratie ?"

D'ores et déjà Educavox publie les interventions des participants aux deux tables rondes organisées lors de cet évenement.

Table ronde n°1 « La transparence grâce au numérique : diktat ou opportunité pour la politique

Animée par Thierry PECH, directeur général de TERRA NOVA
• Samuel LAURENT, responsable des@décodeurs, lemonde.fr


• Daniel LEBEGUE, président de Transparency International France


• Laure de la RAUDIERE, députée d'Eure et Loir


• Henri VERDIER, directeur d'ETALAB et administrateur général des données.

 

Claude TRAN

Dernière modification le mardi, 26 mai 2015
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc. A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis Vice Président de l’An@é, actuellement administrateur de l'An@é et de l'association Inversons la classe, journaliste à ToutEduc, chroniqueur à Ludomag.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.