fil-educavox-color1

Un décret récemment publié institue et définit les deux fonctions de professeur principal et de professeur référent[1]. Quelles nouveautés, et quels débats se préparent avant même la mise en œuvre à la rentrée 2021 ?

L’article principal

« Art. D. 421-49-1. – En application de l’article R. 421-10, le chef d’établissement désigne les professeurs principaux des classes et, le cas échéant, en classe de première ou de terminale de la voie générale et technologique, les professeurs référents de groupes d’élèves, avec l’accord des intéressés.

« Le professeur principal d’une classe ou le professeur référent de groupe d’élèves assure une tâche de coordination tant du suivi des élèves que de la préparation de leur orientation, en liaison avec les psychologues de l’éducation nationale, et en concertation avec les parents d’élèves.

« Le professeur référent de groupe d’élèves assure un suivi individualisé renforcé des élèves dont il a la charge.

« Les personnels enseignants désignés perçoivent une indemnité pour ces tâches, dont les modalités sont fixées par l’arrêté prévu par l’article 4 du décret no 93-55 du 15 janvier 1993 instituant une indemnité de suivi et d’orientation des élèves.

« En l’absence de professeur principal dans les classes de première ou de terminale de la voie générale et technologique, un professeur référent de groupe d’élèves assure les missions de professeur principal. »

Remarques sémantiques

La dénomination de professeur principal avait été très mal ressentie lors de sa création en 1959. Cette dénomination le définissait d’abord par rapport à ses collègues. Et cette différenciation et ce terme de « principal » étaient très mal acceptées. Selon le principe de l’égalité, désigner l’un d’entre eux comme étant « principal » interrogeait sur l’état des autres !

La dénomination de la nouvelle fonction se construit différemment, cette fois-ci par rapport aux élèves et non pas par rapport aux autres enseignants : il est professeur référent de groupe d’élèves. Qu’est-ce qu’un référent ? La définition d’une personne référente : « Elle est l’intermédiaire entre l’entourage du patient et l’équipe soignante. Elle retransmet les informations vous concernant à vos proches. »

Les premières fonctions du professeur principal étaient administratives, les fonctions d’aide à l’orientation auprès des élèves et des familles sont tardives. Par contre le professeur référent serait un intermédiaire, un traducteur entre des mondes qui ont peut-être des difficultés de compréhension. Mais est-ce bien le sens que lui donne ce décret ? Allons le voir de plus près.

Que dit le Décret ?

L’article cité plus haut précise : « Le professeur principal d’une classe ou le professeur référent de groupe d’élèves assure une tâche de coordination tant du suivi des élèves que de la préparation de leur orientation, en liaison avec les psychologues de l’éducation nationale, et en concertation avec les parents d’élèves. »

« Le professeur référent de groupe d’élèves assure un suivi individualisé renforcé des élèves dont il a la charge. »

Il semblerait donc qu’il n’y ait pas de différences entre les fonctions de ces deux acteurs. Ce décret vient simplement résoudre le problème créé par la dernière réforme du lycée qui a provoqué l’éclatement de la classe en première et en terminale. Et le reste du décret permet sa mise en œuvre administrative.

S’il y a de l’administratif, il y a également du « pédagogique », on y indique « de coordination tant du suivi des élèves que de la préparation de leur orientation » et « suivi individualisé renforcé des élèves », mais est-ce que cela désigne « l’accompagnement des élèves aux choix de leur parcours » comme le réclame par exemple le SGEN-CFDT ? On peut accompagner en étant simplement côte à côte ou en se donnant la main… et il y a encore bien des interprétations différentes possibles de ces deux versions de l’accompagnement.

Du pédagogique ou de l’administratif ?

Ainsi, toute une série de nouveaux articles sont créés dans le Code de l’Education. Pour l’essentiel il s’agit d’assurer le fonctionnement des conseils de classe. Quel est le rôle du professeur référent dans le conseil de classe ? On prévoit l’absence du professeur principal qui peut être remplacé par un professeur référent, etc…

Trois points sont déjà en discussion :

Peut-on imposer cette fonction ? La réponse est non . L’ Art. D. 422-41-1.  Précise : « En application de l’article R. 421-10, le chef d’établissement désigne les professeurs principaux des classes et, le cas échéant, en classe de première ou de terminale de la voie générale et technologique, les professeurs référents de groupes d’élèves, avec l’accord des intéressés. » Mais on sait que la fonction de PP n’est pas « couru ». Qu’en sera-t-il de celle de référent ? Et s’il n’y a pas de volontaires suffisamment, que pourra faire le chef d’établissement ?

Cette fonction sera rémunérée, mais il n’y a pas vraiment de précision sur l’importance de cette rémunération, il faudra sans doute attendre quelques circulaires d’application. C’est toujours cet article D. 422-41-1.  qui l’indique.

Mais une autre question commence à se poser. Aussi bien concernant le fonctionnement du rôle, que pour les absences et donc remplacement entre le PP et le PR, il faut bien considérer que cela prendra pas mal de temps d’échanges non seulement avec les élèves et les familles que entre les enseignants.

Le site Vousnousils[2] s’est fait l’écho des premiers débats après une présentation du décret. Il rapporte les remarques du SGEN-CFDT, ainsi que des échanges sur les réseaux sociaux. Il semble pour le moment  que l’interrogation porte surtout sur la réelle « nouveauté » de cette création du professeur référent.

Surveiller la rentrée

Ce décret étant publié alors que les vacances viennent de commencer et que la pandémie ne semble pas s’éloigner, il suscite encore peu de réactions. Il faudra sans doute attendre la rentrée effective pour voir les conditions réelle de son application et s’il déclenche des suffisamment de vocations.

Dernière remarque. Il ne figure aucune référence au Cadre nationale de référence[3]. Les PP comme les PR auront comme seuls interlocuteurs les autres personnels de l’Éducation nationale et en particulier les PsyEN. Ils œuvreront sans coordination avec les intervenants de la Région.

Bernard Desclaux

http://blog.educpros.fr/bernard-desclaux/2021/07/28/professeurs-principal-et-referent-cherchez-la-difference/

[1] Décret no 2021-954 du 19 juillet 2021 modifiant les dispositions du code de l’éducation  pour définir la fonction de professeur principal et de professeur référent de groupe d’élèves

NOR : MENE2116472D

https://www.legifrance.gouv.fr/download/pdf?id=dCYl09Ff48EK9cki4VibOumnznRWseQCeDltxJUlX6o=

[2] Professeurs référents : un décret qui fait débat. Publié par Chloé Le Dantec | Juil 20, 2021 https://www.vousnousils.fr/2021/07/20/bientot-des-professeurs-referents-pour-les-lyceens-640156

[3] Voir sir ce blog « Le régalien, le cadre et la conception » http://blog.educpros.fr/bernard-desclaux/2019/05/28/le-regalien-le-cadre-et-la-conception/

Dernière modification le lundi, 30 août 2021
Desclaux Bernard

Conseiller d’orientation depuis 1978 (académie de Créteil puis de Versailles), directeur de CIO à partir de 90, je me suis très vite intéressé à la formation des personnels de l’Education nationale. A partir de la page de mon site ( http://bdesclaux.jimdo.com/qui-suis-je/ ) vous trouverez une bio détaillée ainsi que la liste de mes publications.
J’ai réalisé et organisé de nombreuses formations dans le cadre de la formation continue pour les COP, , les professeurs principaux, les professeurs documentalistes, les chefs d’établissement, ainsi que des formations de formateurs et des formations sur site. Dans le cadre de la formation initiale, depuis la création des IUFM j’ai organisé la formation à l’orientation pour les enseignants dans l’académie de Versailles. Mes supports de formation sont installés sur mon site.
Au début des années 2000 j’ai participé à l’organisation de deux colloques :
  • le colloque de l’AIOSP (association internationale de l’orientation scolaire et professionnelle) en septembre 2001. Edition des actes sous la forme d’un cd-rom.
  • les 75 ans de l’INETOP (Institut national d’étude du travail et d’orientation professionnelle). Edition des actes avec Remy Guerrier n° Hors-série de l’Orientation scolaire et professionnelle, juillet 2005/vol. 34, Actes du colloque : Orientation, passé, présent, avenir, INETOP-CNAM, Paris, 18-20 décembre 2003. Publication dans ce numéro de « Commentaires aux articles extraits des revues BINOP et OSP » pp. 467-490 et les articles sélectionnés, pp. 491-673
Retraité depuis 2008, je poursuis ma collaboration de formateur à l’ESEN (Ecole supérieure de l’éducation nationale) pour la formation des directeurs de CIO, ainsi que ma réflexion sur l’organisation de l’orientation, du système éducatif et des méthodes de formation. Ce blog me permettra de partager ces réflexions à un moment où se préparent de profonds changements dans le domaine de l’orientation en France.
Après avoir vécu et travaillé en région parisienne, je me trouve auprès de ma femme installée depuis plusieurs années près d’Avignon. J’y ai repris une ancienne activité, le sumi-e. J’ai installé mes dernières peintures sur Flikcr à l’adresse suivante : http://www.flickr.com/photos/bdesclaux/ .