fil-educavox-color1

Poitiers a été déclarée capitale de l'éducation par le minstre de l'Education Nationale, dès 2017. Pour comprendre plus en détail l'engagement d'Alain Claeys, maire de Poitiers et président de la Communauté urbaine du Grand Poitiers pour les journées Educnum, nous lui avons posé quelques questions.

Pourquoi une collectivité locale telle que la vôtre s’engage dans des actions de sensibilisation aux enjeux du numérique et à la protection de la vie privée ?

La Ville de Poitiers a fait le choix, depuis 2006, d’avoir un référent sur la protection des données.

Nous avons été l’une des premières collectivités à nous engager dans cette démarche car ce sujet nous apparaissait important vis-à-vis de nos concitoyens. Au quotidien, nos services gèrent des données, parfois sensibles, de la population. Il est important d’encadrer nos pratiques. Treize ans plus tard, nous avons multiplié les actions (mise en place d’un service commun dédié à la protection des données à l’échelle de Grand Poitiers ; sensibilisation des cadres à l’échelle communautaire ; mise en place de fiches pratiques/conseils en matière de respect de la vie privée des personnes ; incitation à l’utilisation de logiciels respectueux de la vie privée comme Qwant, Qwant junior pour les enfants et la communauté éducative).

Enfin, Grand Poitiers, dans le cadre du SLESRI, a fait des Edtech (numérique éducatif) un écosystème d’innovation essentiel pour son territoire s’appuyant sur les compétences des acteurs comme l’Université de Poitiers, le SPN, la Technopole et les opérateurs nationaux Canopé, CNED et IH2E. 

En tant que co-organisateur de l’événement, quel sont pour vous les principaux enjeux ?

Informer, sensibiliser, accompagner sur la notion de progrès scientifique, technique, sociétal et numérique sont des enjeux essentiels pour la collectivité. Dans ce cadre, l’Espace Mendès France est un partenaire majeur de la diffusion des savoirs avec l’ensemble des partenaires locaux.

La proposition d’accueillir les journées EDUCNUM est une opportunité pour Poitiers car elle renforce sa position d’acteur incontournable des Edtech. Par ailleurs, Poitiers est la capitale de l’éducation comme le rappelle Jean-Michel Blanquer à chacune de ses venues. 

De nombreuses actions sont d’ores déjà lancées et de nouvelles sont identifiées avec le collectif de partenaires :

  • Créathon 2019, lancé le 22 mai 2019 piloté par Réseau Canopé dont le thème est l’école inclusive et l’intelligence artificielle ;

  • Journée EdTech, qui a eu lieu le 18 juin à Cobalt pilotée par le SPN avec :

  • Les rencontres de l’observatoire national des Edtech ;
  • Échanges sur le numérique et la formation professionnelle ;
  • Programme d'accélération Start Innov' Studio qui a permis à 5 startups d’avoir, depuis décembre 2018, une semaine intensive de formation (Bootcamp), 4 ateliers thématiques (Workshops) et des entretiens bimensuels avec un entrepreneur en résidence. A noter que 2 startups participant au programme Start Innov’Studio ont été lauréates du Prix Créavienne ;
  • Constitution du 3R « Numérique Éducatif » (Réseau Régional de Recherche) : piloté par l’université de Poitiers avec l’ensemble des acteurs de la recherche de Nouvelle-Aquitaine;

Les partenaires organiseront au dernier trimestre 2019 :

  • Une exposition « Eduquer à l’ère du numérique » pilotée par l’Espace Mendès France du 13 septembre au 15 novembre ;

  • Les journées Educnum « Comment devenir un citoyen numérique responsable ? » conduites par la CNIL les 20, 21 et 22 septembre dans les salons de Blossac ; 

  • La 2nd phase du Créathon en octobre 2019 avec l’accompagnement renforcé des projets retenus ;

  • Une « Université du Futur » le 13 décembre au TAP pilotée par la Région sur le thème de l’intelligence artificielle et des EdTechs.

Comprendre que l’éducation des plus jeunes passe aussi par l’éducation de tous : parents, communauté éducative, animateurs, citoyens. La sensibilisation doit viser un large public, les actions de Grand Poitiers auprès des citoyens ont indirectement un effet sur l’éducation au numérique des plus jeunes.

Quel sera précisément votre rôle lors de cet évènement ?

En tant que partenaires, nous prêtons les Salons de Blossac, accompagnons les différents intervenants, mettons en relations avec les acteurs locaux… Nous sommes des assembliers. 

Nous allons aussi soutenir, en termes de communication, les évènements proposés, participer à des tables-rondes…

Souhaitez-vous instaurer ces Journées de manière régulière chaque année ?

Avec l’ensemble des partenaires, une réflexion autour d’un évènement annuel est en cours ; mais la décision finale n’est pas encore prise.

Quel impact attendez-vous de cet événement ?

Nous souhaitons renforcer le positionnement de la Nouvelle-Aquitaine et de Poitiers sur le numérique éducatif.

Le but est de favoriser la confiance des citoyens dans l’utilisation des outils numériques, notamment dans les e-services proposés par la Ville de Poitiers et Grand Poitiers. 

Nous attendons aussi que chacun prenne conscience de l’importance des enjeux autour de l’éducation au numérique des plus jeunes, des citoyens au même titre que l’éducation environnementale (citoyen responsable et éclairé).

Dernière modification le mardi, 05 novembre 2019
Elbaz Jennifer

Vice-présidente de l'An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.