fil-educavox-color1

Lors de la conférence de lancement de la proclamation : La liberté d'expression n'a pas de religion,organisée par Reporters Sans Frontières, appelant, après la tragédie de Charlie Hebdo tous les responsables religieux à dire leur engagement pour la liberté d'expression, Jean Louis BIANCO, président de l'Observatoire de la Laïcité, a bien voulu répondre dans cet interview à la question des missions  de l'Ecole.

L'Observatoire de la laïcité est une instance placée auprès du Premier ministre ayant pour objet de conseiller et d'assister le Gouvernement dans son action visant au respect du principe de laïcité en France. Il a été créé le 25 mars 2007 par Jacques Chirac mais n'a été installé que le 8 avril 2013 par François Hollande.


Il réunit les données, produit et fait produire les analyses, études et recherches permettant d'éclairer les pouvoirs publics sur la laïcité. Il peut saisir le Premier ministre de toute demande tendant à la réalisation d'études ou de recherches dans le domaine de la laïcité. Il peut proposer au Premier ministre toute mesure qui lui paraît permettre une meilleure mise en œuvre de ce principe, notamment pour assurer l'information des agents publics et privés, des usagers des services publics, des élus et des représentants des cultes. Enfin, il est consulté par le Premier ministre ou les ministres sur des projets de textes législatifs ou réglementaires.

Ses principales propositions concernent l'institution d'une journée nationale de la laïcité le 9 décembre de chaque année, la rédaction de guides pratiques à destination des élus locaux et des agents publics, à destination des professionnels du secteur privé, à destination des structures socio-éducatives.

Après les les attentats de Paris en Janvier dernier l'Observatoire a fait 11 propositions au gouvernement sur la « promotion de la laïcité et du vivre ensemble ».
Le « développement effectif de l'enseignement laïque du fait religieux » et la préparation des « livrets de la laïcité » pour les chefs d'établissement et les enseignants y figure en bonne place tout comme la réaffirmation de la « nécessaire mise en œuvre de l'enseignement moral et civique » dans tous les niveaux d'enseignement des la rentrée 2015.
Le constat montre en effet combien le manque de formation des personnels et d'outils pédagogiques est à cet égard criant.
L'observatoire se prononce également pour un « très large développement du service civique ..afin de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale. »

Dans cet interview nous revenons sur l'éducation à la laïcité à l'Ecole et sur ses missions.
Comment en particulier associer les parents dans cette éducation ?

Claude TRAN

Dernière modification le vendredi, 27 mars 2015
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc. A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis Vice Président de l’An@é, actuellement administrateur de l'An@é et de l'association Inversons la classe, journaliste à ToutEduc, chroniqueur à Ludomag.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.