fil-educavox-color1

Les politiques Jeunesse ont vocation à favoriser l’inclusion des enfants et des jeunes dans la société, les aidant à y trouver leur place. Elles ont pris des formes multiples, des MJC aux clubs de sports, en passant par les écoles de la Seconde Chance ou des réformes scolaires successives…

Les politiques Jeunesse visent généralement à « engager » les jeunes dans la société.

Les clubs de sports, les associations de pratique artistique, les mouvements de jeunesse, voire parfois les mouvements politiques. « Le jeune » doit intégrer un collectif ! Dans la cité, à l’école, dans le monde du travail, sinon il est peu à peu « dégagé » … Qui sont les jeunes qui s’engagent ? Et pourquoi ? Comment évoluent leurs engagements ? Nos dispositifs sont-ils en phase avec leurs nouvelles aspirations ?

Avec : Augustine, Ethan, Lilyen et Noé, Membres du Conseil départemental des Jeunes de l’Allier, Théo ABADIE, Doctorant au sein de l’Université Grenoble Alpes et membre de l’ANACEJ, Marie CAILLAUD, Présidente du COJ (conseil d’orientation des politiques jeunesse) – à distance, Marie TRELLU-KANE, Présidente d’Unis-Cité, Vincent CLAEYS, Ambassadeur d’Unis-Cité et ancien volontaire en service civique Solidarités Seniors, Valérie BECQUET, Co-auteure de « Géopolitique de la Jeunesse, engagement et (dé)mobilisation » (2021, Ed Le cavalier bleu), Professeure des Universités en Sciences de l’éducation et de la formation – à distance, Séquence animée par Julien Manniez

Théo ABADIE (1) décrit l’engagement des jeunes : ils sont multiformes ! Mais comment prendre sa place ? Quels sont les freins ?

1 theo Capture décran 2022 11 03 183231

Le temps manque ! Le temps de l’engagement est sur le temps libre et parfois scolaire. Parfois, on assiste à une instrumentalisation de la jeunesse. Le temps d’une photo…Et parfois des jeunes mobilisés pour 30 minutes. Ce n’est pas du temps d’action…Parfois il y a ré-écriture des participations…sous l’angle lycée, on demande que les cours soient prioritaires et des remarques négatives relèvent l’absence…Il n’y a pas de cohérence, pas de statut d’étudiant participatif.

De plus les jeunes doivent oser participer…Et parfois il y a élitisation pour les candidats qui peuvent avoir des compétences mais pas de représentativité.

1 neuj Capture décran 2022 11 03 183002

Augustine, Ethan, Lilyen et Noé, Membres du Conseil départemental des Jeunes de l’Allier

Ils témoignent de leurs propres engagements des freins qu’ils ont pu rencontrer mais surtout de ce que ça leur apporte. Ils livrent leurs punchlines personnelles et les attentes qui sont les leurs en matière de politique jeunesse et d’engagement.

1 neuj marie Capture décran 2022 11 03 183311

Marie TRELLU-KANE, Présidente d’Unis-Cité l’association pionnière du Service Civique des jeunes en France, partenaire privilégié de l’Etat et des collectivités dans le déploiement du Service Civique.

L’association est à ce jour présente dans plus de 120 territoires en France métropolitaine et à La Réunion, 10% d’une classe d’âge. Agir pour l’environnement, pour la santé, pour aider les autres, aider notamment avec les outils numériques,  les personnes à gagner en autonomie pour accomplir leurs démarches en ligne, renouer des liens avec leur famille à distance ou encore s’informer, agir pour les seniors pour améliorer leur quotidien et renforcer le lien intergénérationnel, agir pour l’inclusion, agir pour la vie culturelle, intervenir auprès d’enfants et de jeunes dans des milieux scolaires ou dans d’autres cadres comme les centres de loisirs ou les centres sociaux…Autant de causes et de raisons de s’engager !

https://www.uniscite.fr/engage-toi/trouve-ta-voie/

Le Service Civique est un tremplin de citoyenneté, un tremplin professionnel par les compétences acquises, et parce qu’il permet à tous les jeunes, y compris les plus éloignés, de prendre conscience de leur pouvoir d’agir, parce qu’il permet à des jeunes de tous milieux de vivre une expérience collective unique, parce qu’il invite les citoyens à prendre part à la construction de la société, impacte en profondeur notre cohésion sociale. (https://www.uniscite.fr/impact-du-service-civique/

Mais l’injonction à s’engager est une conception qui ne crée pas les conditions de l’engagement. Aujourd’hui, en candidatant pour devenir ambassadeur d’Unis-Cité, on peut convaincre d’autres jeunes de s’engager ! En témoigne Vincent Claeys, Ambassadeur national d'Unis-Cité.

Valérie BECQUET, Co-auteure de « Géopolitique de la Jeunesse, engagement et (dé)mobilisation » est sociologue, professeure des universités en sciences de l'éducation et de la formation à Cergy Paris Université et membre du laboratoire Ecole, Mutations, Apprentissages (EMA). Ses travaux portent sur les politiques d'éducation et de jeunesse en matière de citoyenneté et sur les pratiques et parcours d'engagement des jeunes. En parallèle, elle mène une recherche sur les professionnels de la jeunesse à l'échelon local.

Dans son ouvrage publié en 2021 avec Paulo STUPPIA, elle explique comment les mobilisations actuelles de la jeunesse revêtent des formes différentes, entre incertitudes futures et luttes au présent. Dans un contexte de mondialisation, les Printemps arabes, les mobilisations LGBTQI+, les mouvements Fridays for Future ou de défense des conditions d'étude, témoignent tous d'une dynamique plurielle.
En parallèle, l'engagement des jeunes est devenu une préoccupation pour les pouvoirs publics entraînant la création d'une diversité de dispositifs censés le favoriser. Au travers de nombreux exemples, Valérie BECQUET et Paolo STUPPIA en analysent les ressorts et dressent ainsi une géopolitique de la jeunesse d'aujourd'hui.

1 dernier neujCapture décran 2022 11 03 183442

« Tout ce qui est fait pour les jeunes, mais sans les jeunes… est finalement contre les jeunes »

Roland AIRIAUD, Président de l'association y-nove et Jean-François MIRALLES, Directeur de l'association y-Nove Ils présentent l’activité et les missions de l’association Y-Nove, association grenobloise à l’ambition élevée : Leur philosophie ? « Tout ce qui est fait pour les jeunes, mais sans les jeunes… est finalement contre les jeunes ». Y-Nove c’est avant tout la volonté de replacer les jeunes au cœur des décisions qui les concernent. Mais aussi impliquer les 13-30 ans dans la création, la réalisation et le vote de projets qui leur importent. Et finalement donner envie aux jeunes de se s’investir en leur confiant des vrais moyens et la responsabilité de choix concrets. 

Marie CAILLAUD, Présidente du COJ (conseil d’orientation des politiques jeunesse) - à distance Elle présente le COJ, son propre engagement et ses motivations, puis décrit la démarche et les conclusions du rapport « Les grands défis des années à venir pour les jeunesses »

La table ronde en intégralité

 

(1) https://www.educavox.fr/accueil/interviews/theo-abadie-interviendra-a-neujpro-regards-croises-sur-les-politiques-d-engagement

Dernière modification le vendredi, 25 novembre 2022
Laurissergues Michelle

Présidente et fondatrice de l’An@é, co-fondatrice d'Educavox et responsable éditoriale.