fil-educavox-color1

Publié lundi 21 janvier 2013 par Yves Duchesne sur le Journal technopédagogique du RÉseau pour le développement des Compétences par l’Intégration des Technologies (RÉCIT) de la Commission scolaire de Charlevoix.
Le Programme de développement des compétences informationnelles (PDCI) vise à mettre en place des moyens permettant aux établissements de l’Université du Québec d’assurer à leurs étudiants la maîtrise des compétences informationnelles qui leur sont nécessaires dans le cadre de leurs études ainsi que dans l’exercice de leur profession.
 
Pourquoi ?
 
La maîtrise des compétences informationnelles assure à l’étudiant un savoir et un savoir-faire qui lui permettront de répondre à ses besoins d’information et de résoudre les problèmes informationnels qui se poseront non seulement au cours de ses études, mais aussi tout au long de sa vie professionnelle. La compétence informationnelle implique beaucoup plus que l’utilisation de la technologie à des fins de recherche (utilisation du microordinateur, des applications logicielles et des outils de repérage), elle implique une analyse et une réflexion critique sur l’information elle-même, sur sa nature et sur sa pertinence, permettant ainsi à l’individu de prendre des décisions éclairées et de pouvoir communiquer cette information.
 
Le développement des compétences informationnelles amène l’étudiant à réfléchir sur ses besoins d’information pour répondre à une demande précise, en lui permettant d’élaborer différentes stratégies pour acquérir cette information, la sélectionner, la traiter, la vérifier, la comparer avec ses connaissances antérieures et à l’organiser en vue de la communiquer. Une telle formation favorise la construction des connaissances et participe au développement de stratégies cognitives de haut niveau, de nature transversale, implicites, mais essentielles à la qualité des apprentissages. Dans un cursus universitaire, la capacité des étudiants à se servir de l’information aide à la qualité de l’enseignement et s’inscrit dans une perspective d’apprentissage à vie.
 
Comment ?
 
Le Programme de développement des compétences informationnelles (PDCI) a été conçu dans la perspective d’amener les étudiants du réseau de l’Université du Québec à maîtriser les compétences informationnelles. En ce sens, il est souhaité que ce programme soit déployé dans toutes les disciplines, tous les programmes et à tous les niveaux d’étude.
 
Parmi les modèles de formation qui peuvent être mis en place, l’intégration de la formation dans le curriculum s’avère le plus prometteuse et le plus efficace. En faisant de l’apprentissage des compétences informationnelles une donnée de base à la formation et en l’intégrant directement à la formation disciplinaire de l’étudiant, cet apprentissage :
 
  • favorise l’implication des enseignants dans la formation aux compétences informationnelles et assure une reconnaissance de cette formation ;
  • permet de lier directement la formation au champ d’études de l’étudiant et d’accroître sa motivation ;
  • s’arrime directement aux exigences du cours et permet à l’étudiant de bénéficier immédiatement d’une valeur ajoutée à ses réalisations ;
  • facilite l’insertion professionnelle de l’étudiant en le rendant familier avec les processus de recherche, de circulation et de diffusion de l’information dans son domaine propre.
 
À ce jour, outre des projets d’intégration disciplinaire, plus d’une dizaine de projets (guides, outils, études) ont été menés dans le cadre de ce programme visant le développement des compétences informationnelles.
 
Les normes de Compétences informationnelles
 
Pour clarifier la nature des compétences informationnelles, sept normes de compétences informationnelles ont été définies dans le cadre du PDCI. La personne compétente dans l’usage de l’information :
 
  • reconnaît son besoin d’information et sait déterminer la nature et l’étendue de l’information nécessaire pour y répondre ;
  • sait accéder avec efficacité et efficience à l’information dont elle a besoin ;
  • sait évaluer de façon critique tant l’information que les sources dont elle est tirée et sait intégrer cette information à ses connaissances personnelles et à son système de valeurs ;
  • sait développer, individuellement ou comme membre d’un groupe, de nouvelles connaissances en intégrant l’information à ses connaissances initiales ;
  • sait utiliser l’information recueillie ou nouvellement générée pour réaliser ses travaux ;
  • comprend les enjeux culturels, éthiques, légaux et sociaux liés à l’usage de l’information et se conforme aux exigences éthiques et légales liées à cet usage ;
  • reconnaît l’importance d’acquérir des compétences informationnelles dans la perspective d’une formation continue.
 
En savoir plus sur les normes de compétences informationnelles et les indicateurs proposés.
 
Dernière modification le mercredi, 01 octobre 2014
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.