fil-educavox-color1

Le lundi 21 juin, Sébastien CÔTE a reçu, pour la 22ème édition des Lundis de Ruralitic, Adeline MARTIN, Safia HAMOUDI-HALMA et Laure PAINDAVEINE du réseau Info Jeunes pour présenter la startup d'État La BOUSSOLE DES JEUNES.

Inscrite dans le cadre du dispositif "Un jeune, une solution", La Boussole des jeunes est un service numérique à destination des 15-30 ans, qui recense les services disponibles pour les jeunes et facilite la mise en contact avec le bon professionnel. Il est actuellement opérationnel dans 15 départements et en cours de déploiement dans 22 autres.

www.boussole.jeunes.gouv.fr

La Boussole des jeunes, qu’est-ce que c’est ?

 

1 IMG 3700

La Boussole des jeunes est développé, au plan national, par la Direction de la Jeunesse de l’Éducation Populaire et de la Vie associative (DJEPVA) rattachée au Ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, depuis 2017.

Les constats sont les suivants :

- Confiance dans l'information publique mais perdus face à la profusion des acteurs et des informations.

- L'information perçue comme jargonneuse et peu adaptée aux situations particulières.

- Actions de communication et d'information nombreuses.

- Communication peu où pas ciblée "jeunes".

- Stratégies davantage tournées vers la promotion des dispositifs plutôt que vers l'information opérationnelle.

La Boussole des jeunes est destinée aux 15-30 ans résidant sur le territoire français. Son objectif est de leur proposer des services susceptibles de les aider dans des domaines comme l’Emploi, la Formation, le Logement ou la Santé.

1 IMG 3704En effet, les services dont il est question sont divers et variés, ils sont à disposition des jeunes mais ces derniers n’en ont souvent pas connaissance :

Se préparer à un entretien d’embauche, obtenir son permis de conduire à moindre coûts, financer sa formation, alléger son loyer, être aidé dans la constitution d’un dossier de demande de logement etc.

 

Sont disponibles :

- Des services en ligne, simple, intuitif, évolutif.

- Une mise en relation des jeunes et des professionels de proximité dans un délai imparti.

- La mise à disposition d'une offre claire, complète et adaptée à la situation de chaque jeune.

- Des offres facilement mobilisables notamment grâce à l'engagement des professionels à contacter le jeune si ce dernier laiise ses coordonées.

1 boussolejeune

Ces services sont portés par des acteurs locaux (associations, missions locales, bailleurs sociaux, éducateurs, structures information jeunesse…) qui s’engagent à contacter rapidement le jeune (entre 1 et 7 jours) pour qu’il puisse effectivement bénéficier du service sélectionné.

Concrètement, comment fonctionne ce service en ligne ?

 

Le jeune se connecte sur le site www.boussole.jeunes.gouv.fr  et indique le nom de sa commune. Il précise la thématique dans laquelle il souhaite trouver des réponses (emploi, formation, santé…) et renseigne s’il le souhaite des informations sur son profil et sa situation. En fonction des informations saisies, le site lui présente une série d’offres de services simples à comprendre et faciles à mobiliser. Si le jeune est intéressé par une offre, il peut laisser un numéro de téléphone portable ou une adresse e-mail et ce, afin que le professionnel le recontacte et concrétise avec lui l’accès au service demandé.

Le rôle des professionnels

- Ambassadeurs ( Professionels qui aident à faire connaitre et à promouvoir la Boussole des jeunes) : Participer aux temps d'échanges, s'intégrer dans un annuaire commun, communiquer sur la Boussole.

- Partenaires ( Professionnels avant une ou plusieurs offres de services dans la Boussole des jeunes) : Assurer le traitement de la demande du jeune en un temps imparti, rediriger le jeune vers un bon partenaire, proposer une ou plusieurs offres de services.

Ce service numérique est-il déjà disponible partout en France et dans toutes les thématiques ?

 

C’est le but mais ce n’est pas encore le cas car le déploiement territorial et thématique est progressif ! Il faut créer une dynamique partenariale sur chaque territoire donc cela nécessite un peu de temps. Il faut compter 6 mois environ entre l’idée et la mise à disposition d’une Boussole sur un territoire donné.

La Boussole n’est actuellement opérationnelle que sur les territoires suivants :

La communauté urbaine du Grand Reims, Mulhouse Alsace Agglomération, le Pays Vitryat (51), Metz, Metz métropole, Lyon (69), le département de l’Essonne (91), Amiens Métropole (80), le Grand Besançon(25), Marseille (13), Nice (06), Avignon (84), la Communauté Urbaine d'Alençon (61), dans le Lot (46), à Roche-sur-Yon (85), à Douai (59), à Saint-Nazaire (44), dans les Hauts de France (Lille, Louvroil, Méru, Bohain, Laon, Clermont de l'Oise, Ponte Sainte Maxence), à Blois (41).

Concernant les thématiques, la Boussole des jeunes n’est opérationnelle pour le moment que sur quatre thématiques (l’Emploi, le Logement, la Formation et la Santé) mais d’autres thématiques devraient bientôt voir le jour, telles les Sports et Loisirs, l’Engagement ou la Mobilité.

Les échanges qui ont suivi ont permis de traiter de la mobilité incontournable, de la nécessité d'un volonté politique des territoires, d'avoir le soutien des élus des collectivités, de se rapprocher des associations d'élu(e)s, de se rapprocher des ADF (Assemblée des Départements de France), d'avoir avec eux une stratgie commune, de mettre en valeur l'offre de proximité, de valoriser les intermédiaires du terrain.

Nous avons besoin d'une stratégie partagée, d'une stratégie de travail en commun prenant en compte la mobilité !

Dernière modification le mercredi, 23 juin 2021
Desvergne Marcel

Citoyen numérique mobile, vice-président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique. Directeur du CREPAC d'Aquitaine,  Délégué général du Réseau international des universités d'été de la communication de 1980 à 2004, Délégué général du CI’NUM -Entretiens des civilisations numériques de 2005 à 2007, Président d’Aquitaine Europe Communication jusqu’en 2012. Président ALIMSO jusqu’en 2017, Secrétaire général de l’Institut du Goût de la Nouvelle-Aquitaine.