fil-educavox-color1

Fanny Calba, enseignante de l'école Lakanal de Nîmes, initie ses élèves à la programmation avec des robots. 

 

L'origine du projet 

Ma classe de CM1-CM2 fait partie d’une école en REP+. Les élèves rencontraient beaucoup de difficultés à travailler ensemble et à collaborer pour élaborer des stratégies ou développer des hypothèses communes. Les instructions officielles nous demandaient de travailler sur la programmation robotique afin de développer des compétences TICE, mais aussi des outils et méthodes pour apprendre dans toutes les disciplines. C’est dans ce cadre que j’ai demandé un accompagnement auprès de l’atelier Canopé du Gard. Une séquence de découverte de la programmation de robots Thymio a ainsi été pensée et proposée à mes 23 élèves de CM1-CM2.

Le déroulement de l'activité 

Après quelques séances de découverte du robot Thymio et de ses fonctionnalités de base, nous avons amorcé le travail de programmation. Mes élèves devaient mettre en place des hypothèses pour relever des défis imposés. Ces défis nécessitaient forcément une ou plusieurs actions de programmation sur leur robot afin de faire évoluer son comportement de base. Les enfants se voyaient confier un rôle différent dans l’équipe afin que chacun participe à l’élaboration d’une solution. Les « secrétaires » des différents groupes prenaient des notes afin de structurer une trace écrite. Cet outil-mémoire avait un double objectif : construire la pensée de l’élève et faciliter la verbalisation de cette dernière. Lors de la phase de mise en commun, les différentes solutions étaient explicitées, débattues et analysées en fonction de leur pertinence et de leur efficacité.

Les aspects techniques 

Pour un effectif de 23 élèves, nous avions 5 ordinateurs portables équipés du logiciel ASEBA VPL, 5 robots Thymio et 1 TBI.

Les apports des TICE 

Au début de ce projet, ma vision était limitée à l’apport de connaissances dans le domaine de l’informatique (utilisation des ordinateurs, activités de programmation…), mais j’ai très rapidement constaté que cette activité avait eu des répercussions dans toutes les autres disciplines d’enseignement. En effet, mes élèves ont commencé à réinvestir les stratégies de recherche mises en œuvre dans les activités de programmation. Leurs explications ont été plus claires, plus précises et plus complexes dans les autres domaines d’apprentissages. Leurs capacités à se décentrer et à travailler ensemble ont évolué de façon notable.

Les compétences mises en œuvre 

Les compétences mises en œuvre sont disciplinaires mais aussi interdisciplinaires. Conformément aux instructions officielles (Eduscol, 2016), ce projet a permis aux élèves de s’initier à une démarche scientifique avec la mise en place de défis. Ils ont acquis un vocabulaire spécifique à la programmation (code, algorithme) ainsi que des postures liées à l’acquisition d’une pensée informatique (travail collaboratif, essais-erreurs, anticipation de résultats…). Ce projet a donc permis à mes élèves de développer des compétences informatiques mais aussi organisationnelles, langagières et sociales.

Durée : 00:04:39
Date de production : 2017
Réalisateur : Alain Richard
Producteur : Réseau Canopé

Article publié sur le site : https://www.reseau-canope.fr/notice/initiation-a-la-programmation-et-a-la-robotique-en-cycle-3.html

Dernière modification le samedi, 25 novembre 2017
Agence usages TICE

L’Agence nationale des usages des TICE accompagne la politique de développement de l’usage des technologies éducatives en concentrant son action sur les priorités nationales.

C’est un service du ministère de l’éducation nationale mis en œuvre par le Centre national de documentation pédagogique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.