fil-educavox-color1

Nous voilà arrivés au Port !

Depuis ce Rocher à Cenon nous pouvons apercevoir ponts et quais et dans ce paquebot dédié à la culture   nous allons ici,  tout au long de ces deux jours,  ouvrir les cales, découvrir les trouvailles venues d’ailleurs, écouter marins ou matelots,  capitaines ou commandants, voyageurs et moussaillons qui dans une dynamique collective débarquent un moment dans ce port d’escale.

Nous allons partager nos émotions, nos désirs et nos craintes,  nos outils, nos recettes, nos analyses, nos points de vue pour cette troisième édition des boussoles du numérique.

En 2013, avec les partenaires éducatifs de l’éducation nationale,  les collectivités, les associations et lieux de médiation, nous avions envie, en proposant ce nouveau cycle 2013-2015 « Les boussoles du numérique », d’entreprendre une réflexion sur ces questions :

Quel écosystème numérique pour l’éducation ? Comment se mettent en place dans les territoires les outils de la refondation de l’école ? Le numérique transforme-t-il les pratiques ? Quelle adéquation entre dispositifs numériques et réussite scolaire pour tous ? Quels sont les nouveaux espaces de formation ? Quelles transformations pour les métiers, pour les relations avec le monde du travail et les entreprises ? Quel impact pour les politiques publiques ?

Des Boussoles de 2013  « les orientations » nous retiendrons l’interdépendance des pratiques sociales, culturelles, politiques, économiques et éducatives liée au développement « d’un écosystème numérique ».

Des orientations prises, celles de la refondation au niveau national, avec des mises en œuvre et déclinaisons au niveau local ont contraint à  tenir l’équilibre, jouer de la vitesse, des courants et cela sans jamais perdre de vue ni la vague qui vient, ni la plage…ni le port.

Des projets communs naissent, des conventions se signent et je citerai la dernière en date : Les ministères de l'Éducation nationale et de l'Économie ont signé le 1er octobre 2015 avec les associations d'élus locaux (AMF, AMRF, ADF, ARF, AMGVF, RFVE, AMVBF, AVI), ainsi que la CDC une "charte de création du comité des partenaires du numérique pour l'éducation".

De même, les enseignants s’organisent : blogs, groupes d’intérêt communs, partage, collaboration, ils proposent, ils innovent.

Les projets communs laissent entrevoir également que le  continuum éducatif est une idée qui fait son chemin avec l’impérieuse idée que l’enfant apprend dans tous les espaces éducatifs et culturels et que les espaces sont faits pour être modulables et partagés…et cela passe par des formations communes, des projets communs. Nous en aurons des exemples.

En 2014 « les Boussoles du numérique 2: les navigations » ont démontré que nous sommes bien dans une société de flux.

Cette société de flux – informations, images, ressources, outils, jeux, productions, cours en ligne, réseaux sociaux, data,... – change inexorablement les équilibres et rapports de force pour les territoires – villes, départements, régions, nation -  les savoirs, les relations profs-élèves, la culture, les pratiques éducatives, les disciplines, l’institution scolaire, les langues du monde, les publications écrites et multimédias, les parcours d’apprentissage, les arts, les écoles rurales comme urbaines.

Cette société de flux crée des tiers-lieux, change les métiers, et incite les entreprises à produire pour l’éducation et la formation toute au long de la vie.

S’engager résolument dans  des pratiques numériques professionnelles pour produire et construire, pour acquérir une culture citoyenne et numérique n’est pas chose aisée quand en même temps il s’agit de changer  les programmes, les postures, les espaces et les temps, la représentation que la société a de l’école…

« Mettre en réseau les acteurs et former les personnels constitue une nécessité afin de franchir l'étape indispensable de l'adhésion de l'ensemble des communautés éducatives à l'usage du numérique en classe. Pour valoriser ces pratiques, « savoir faire et faire savoir » deviennent une nouvelle priorité » c’est ce qu’annonçait monsieur le Recteur dans son intervention ici même l’an passé. C’est ce qui se met en place.

Nous voilà au Port : La cale inonde le quai et les réseaux d’un flux continu et immatériel, nos bagages regorgent d’objets connectés, de logiciels, de ressources pas encore explorés. Nos rêves ss heurtent aux réalités du temps, des contextes internationaux, aux réalités concrètes d’un monde inconstant,  fragile, en mouvement. Nous nous accrochons à ces mots : Confiance. Adaptation. Partage.  Accompagnements. Mais nous savons bien que ces mots là devront prendre réalité.

Alors ici, dans ce port accueillant et rempli de voyageurs aguerris aux numérique ou non,  essayant  de comprendre et d’anticiper les transformations de la société, nous vous proposons d’observer des projets pédagogiques et éducatifs qui par le numérique proposent des dispositifs modifiant les manières d’apprendre, de se former, de communiquer.

Nous essaierons de voir comment  les questions scientifiques de notre société connectée qui touchent au biologique, à l’environnemental,  au sociétal, à l’éthique, impliquent leur prise en compte dans le domaine éducatif. Nous analyserons les intérêts pédagogiques et didactiques de projets robotiques à l'école, de l’intégration de logiciels, ressources, d’outils connectés et de partage.

Nous entendrons les questionnements et les propositions des institutions et des responsables de territoires qui ont à charge d’aménager les espaces avec des passerelles éducatives et culturelles au service de tous les citoyens.

Lors de ces deux journées nous pourrons encore débattre, « bidouiller », partager, découvrir, mutualiser expériences innovantes, outils et dispositifs, croiser les approches des différents acteurs et montrer des projets élaborés ensemble

Des élèves réalisent vidéos interviews, d’autres assurent l’accueil – Lycée Professionnel Tregey - d’autres viennent découvrir jeux tablettes et robots. Une initiation  à twitter est organisée au Bar à Tweets !

La Direction du Numérique pour l’Education qui y inscrit un Plan National de Formation va contribuer au développement d’une réflexion globale sur l’Ecole de demain et montrer comment le numérique sert les objectifs des réformes en cours. Madame Catherine Becchetti- Bizot merci de votre confiance et d’avoir choisi de faire escale un moment parmi nous.

Merci à tous les partenaires et toutes les personnes qui contribuent à ces rencontres et nous font confiance  depuis l’édition 2010/2012 « Au doigt et à l’œil », pour ces trois années avec les Boussoles, et pour leur soutien à Educavox, notre média collaboratif.

Ouverture des boussoles du numérique "Les Ports" 14 octobre 2015 à Cenon (33)

Michelle Laurissergeus

Présidente de l'An@é

Dernière modification le dimanche, 18 octobre 2015
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne (actuellement CANOPE),  responsable associative au niveau des écoles maternelles de 1973 à 1994, présidente nationale de l’An@é de 1996 à 2017 qui a créé le site Educavox dont je suis responsable éditoriale.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.