fil-educavox-color1

Magliulo Bruno

Magliulo Bruno

Formateur/conférencier/auteur Orientation scolaire et professionnelle - Inspecteur d'Académie honoraire

Profil LinkedIn

Le ciel s'assombrit au dessus de la plateforme Parcoursup

La plate forme APB est morte : vive son successeur "Parcoursup". Plus que d'un simple toilettage, il s'agit véritablement d'une réforme en profondeur, porteuse de nouvelles règles du jeu auxquelles les familles, comme les personnels chargés de les accompagner en matière d'orientation scolaire et professionnelle, vont devoir se familiariser, et avec un délai fort court puisque le nouveau site n'a ouvert que le lundi 14 janvier, et que c'est entre les 22 janvier et le 13 mars que les familles devront exprimer leurs vœux d'orientation vers l'enseignement supérieur.

En savoir plus...

Projets de réformes du lycée et du baccalauréat : où en est-on ?

Passant dans nombre de lycées depuis plusieurs mois, afin d'y faire des conférences de présentation de la nouvelle plateforme "Parcours sup", je peux témoigner d'une forte inquiétude des acteurs de terrain quand à l'idée d'appliquer la réforme annoncée du lycée au niveau seconde, dès la rentrée de septembre 2018. 

En savoir plus...

Les "attendus" dans la nouvelle plateforme "Parcours sup" : de quoi s'agit-il ? A quoi cela servira-t-il ?

Comme beaucoup le savent désormais, en France, il a été décidé de mettre en œuvre une nouvelle plateforme télématique de gestion des candidatures des bacheliers désireux de passer dans l'enseignement supérieur.  Nommée "Parcours sup", elle vient remplacer en 2018 la plateforme "admission post bac" (APB") qui existait depuis 2009. Au moment où nous rédigeons cet article, la version définitive de cette nouvelle plateforme n'est pas encore connue : elle fait l'objet d'un débat parlementaire qui doit aboutir à une loi dont on espère qu'elle sera votée avant le 15 janvier 2018, date officielle du lancement de la nouvelle plateforme.

En savoir plus...

Pour ou contre le redoublement ?

Dans une interview accordée au journal "Le Parisien" du 7 juin 2017, le nouveau ministre francais de l'Éducation Nationale - Jean-Michel Blanquer - avait annoncé qu'il allait très prochainement remettre sur le chantier la question du redoublement. C'est désormais acté : un projet de décret traitant de ce point a été examiné le 29 novembre 2017 par une commission chargée de préparer un texte définitif à soumettre au Conseil supérieur de l'éducation (le CSU), le 14 décembre prochain. Il y est clairement fait mention du rétablissement de la possibilité de décider d'un redoublement (ou, comme il est recommandé de le dire en termes moins stigmatisants : un "maintien de classe").

En savoir plus...

Les "Business schools"​ françaises de 1819 à nos jours

Deux siècles d'un développement en marge de l'université.

Les actuelles "business schools" françaises sont les héritières d'établissements nés il y a près de deux siècles. Pour pouvoir bien analyser ce qui les caractérise aujourd'hui, et ce que pourrait être leur avenir à court et moyen termes, nous vous proposons d'en découvrir avec nous la genèse, et les pistes de développement qui s'offrent à elles aujourd'hui.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.