fil-educavox-color1

Considérant que le système éducatif québécois est un incontournable innovateur de changement, les ministres Sébastien Proulx (ministre de l’Éducation) et Hélène David (ministre de l’Enseignement supérieur) ont présenté  le Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur, qui place les élèves et les étudiants au coeur de la révolution numérique. 

Mesures regroupées sous trois grandes orientations :

http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/ministere/PAN-croquis-note.pdf

Orientation 1 : Soutenir le développement des compétences numériques des jeunes et des adultes :

  • Reconnaissance de l’importance des compétences numériques transversales à tous les ordres d’enseignement ;
  • Programmation informatique à fins pédagogiques dans toutes les écoles du Québec ;
  • Formation initiale et continue des enseignants pour l’intégration des technologies numériques aux pratiques pédagogiques
  • Sensibilisation de la population en général au potentiel positif de l’introduction de l’informatique et de la culture numérique aux enseignements.

La principale mesure de l’orientation 1 est le combo numérique qui sera mis en place dans les écoles du Québec dès la rentrée 2018.

  • Acquisition de flottes d’appareils à la technologie de pointe ;
  • Journées nationales du numérique avec formation et support technique aux personnels pour faciliter leur perfectionnement dans l’utilisation pédagogique de ces équipements.

Orientation 2 : Exploiter le numérique comme vecteur de valeur ajoutée dans les pratiques d’enseignement et d’apprentissage :

  • Création d’une plateforme nationale pour le réseau de l’éducation pour la mise-en-commun des ressources éducatives numériques ;
  • Soutien aux projets innovants de la maternelle à l’université ;
  • Examens ministériels en format numérique ;
  • Déploiement du prêt de livres numériques dans les bibliothèques scolaires.

eCampus Québec, une formation à distance plus accessible :

  • Création d’un campus virtuel où les étudiants auront accès à toute l’offre de formation à distance des Cegep et universités du Québec
  • Cet outil de convergence et de promotion favorisera la synergie entre les établissement d’enseignement supérieur pour offrir une formation à distance plus concertée et en adéquation avec les besoins des secteurs clés de l’économie québécoise.

Orientation 3 : Créer un environnement propice au déploiement du numérique dans l’ensemble du système éducatif :

  • Numérisation des dossiers scolaires des élèves ;
  • Utilisation de logiciels numériques pour favoriser une meilleure communication avec les parents des élèves ;
  • Soutien au développement du secteur québécois des technologies éducatives (ed-tech) ;
  • Acquisition d’appareils et de logiciels facilitant les innovations pédagogiques et soutien aux personnels pour l’utilisation de ces objets.

Le principal aspect de cette troisième orientation : accès à un réseau de télécommunication fiable, sécuritaire et de grande capacité.  Le Québec couvre un grand territoire aux populations dispersées et tous les québécois doivent pouvoir bénéficier de l’enrichissement intellectuel accessible grâce aux réseaux internet et web.

Qu’en pensent les québécois ?

École branchée a mis en ligne les communiqués reçus de différents organismes.

https://ecolebranchee.com/2018/05/30/plan-daction-numerique-en-education-et-en-enseignement-superieur-les-differents-points-de-vue/

Voici une synthèse des points de vue de quelques uns.

« La réussite éducative . . . des vies qui commencent bien et sur des bases solides. . . . La nouvelle génération doit bénéficier de tout ce que permet le numérique sur le plan du développement des compétences du 21e siècle et de l’acquisition de connaissances. »
Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation

« L’exploitation optimale du numérique se concrétisera  . . .  par une offre de formation à distance adaptée à la réalité d’aujourd’hui et de demain. Le eCampus Québec permettra de mieux faire connaître l’offre de formation à distance aux étudiants québécois, mais également aux étudiants étrangers, notamment ceux de la francophonie. »
Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur

« La Stratégie numérique du Québec . . .trace la voie à suivre pour réussir ce grand virage numérique qui amène à penser, à agir et à interagir différemment »
Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

« il manquait des orientations claires et surtout des moyens soutenus pour donner le souffle nécessaire afin d’élargir ces innovations au plus grand nombre d’élèves possible. »
Danielle Boucher, présidente de l’Association québécoise du personnel de direction des écoles (AQPDE)

« La Fédération des établissements d’enseignement privés (FEEP) se réjouit que le gouvernement prévoie définir clairement le référentiel des compétences numériques pour le préscolaire, le primaire et le secondaire. Ainsi, dès leur entrée à l’école, de la même façon qu’on enseigne les bases de la littératie et de la numératie, on enseignera désormais à tous les élèves les bases du numérique. »

« Je salue la mobilisation du gouvernement autour du numérique. C’est un enjeu important pour l’avenir du Québec, qui nous différencie et nous apporte une richesse collective importante. »
Carl Malartre, président de l’Association des Entreprises pour le Développement des Technologies Éducatives au Québec et PDG de Scolab

« Le numérique éducatif au Québec est une industrie vibrante.  Nous avons une opportunité unique de pouvoir créer des ressources numériques éducatives ici, pour le Québec. Aujourd’hui, le MÉES reconnaît l’importance de nos efforts. »
Shawn Young, vice-président de l’association EdTech et PDG de Classcraft

Que des heureux !

Les commentaires des enseignants qui on pu suivre en direct ou en différé la présentation ministérielle sont tout aussi positifs.

Que des heureux!

Lien vers la courte vidéo de la stratégie numérique du Québec

 

Dernière modification le vendredi, 06 juillet 2018
Ninon Louise LePage

Sortie d'une retraite hâtive poussée par mon intérêt pour les défis posés par l'adaptation de l'école aux nouvelles réalités sociales imposées par la présence accrue du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.