fil-educavox-color1

Notre monde, en 2015, et ceci depuis des années d'ailleurs, est à un tournant et bien des gens de ma génération s'inquiètent de l'avenir, ont tout simplement peur du lendemain sans se rendre compte que pour eux, comme pour moi, une bonne partie du chemin a déjà été parcouru sur cette bonne vieille Terre qui en a déjà tant vu de ces bonheurs ou de ces drames qui ont jalonné l'histoire cahotique de notre humanité.

Certains peuvent avoir des regrets de n'avoir pas pu faire telle ou telle chose, d'être passés à côté de leur vie ou de n'avoir pas osé réaliser leurs passions ou leurs rêves parce que le fait de plonger dans l'inconnu les effrayait. Ils ont préféré vivre, comme tout le monde, une existence tranquille, bien rangée, dans une société où tout est règlementé, pensé pour nous, où tout est prévisible, même s'il nous faut subir hélas les évènements plutôt que d'oser dire non aux normes rassurantes, aux codes moraux que la bonne société nous impose au fil du temps qui passe, dire non aussi à l'insupportable injustice sous toutes ses formes. Mais, au fond, qui pourrait les blâmer aujourd'hui ? En tous les cas pas moi, car je me suis trop habitué aussi à évoluer dans un système bien huilé et soporifique, trop sans doute, où ce qui diffère et ce qui dévie du circuit, bien balisé au départ, devient suspect car dérangeant ! Ce n'est pas forcément de notre faute car cette société, bien codifiée et un peu sclérosée, nous enfume bien souvent l'esprit en nous rendant dociles comme des moutons afin de tout accepter sans broncher, sans lever le petit doigt ! Tant de puissants, de "gens bien pensants" ont tellement intérêt au passage à ce que les choses en restent ainsi, tandis que d'autres, dans le même temps, doivent tout subir en silence, en courbant le dos, sans broncher !

Cependant, nous le savons tous, rien n'est figé à jamais et bien des bouleversements, des comportements, des événements surprenants viennent remettre en question nos habitudes, nos certitudes, notre train-train quotidien pour peut-être nous poser des questions sur ce qu'on nous avait inculqué depuis des lustres, cela fait partie de la vie et c'est très bien ! Notre monde vit une accélération foudroyante dans bien des domaines, voyons les progrès fantastiques dans l'informatique, le numérique, les outils de communication et observons aussi, par exemple ce qui se fait dans le milieu de la recherche médicale. Notre planète n'est plus qu'un gros village quelque part et cela déstabilise complètement nos schémas, notre vision des choses que l'on croyait à jamais établie. Dès lors, devant l'inéluctable, c'est la peur qui gagne, le rejet de la nouveauté, de l'autre ou le mépris aussi pour les nouvelles façons de penser ou de vivre qui bousculent nos certitudes, les miennes aussi car je n'échappe pas à la règle. Le questionnement habituel est alors bien souvent celui-ci : "Où va-t-on mon pauvre Monsieur ?" ou "Mais ce monde est-il devenu fou ?" ou encore "Est-ce que ce n'était pas mieux avant ?". Si je vous affirmais ici que je ne me pose pas moi aussi toutes ces questions........... et bien je serais un gros menteur !

Devons-nous pour autant rester encore assis jusqu'à notre mort, transmettre en plus notre scepticisme, nos craintes et une certaine fatalité qui conduirait tout doucement vers le désespoir ? Pour certains d'entre vous, vous avez la chance d'avoir des enfants et peut-être même encore, ce qui est une chance supplémentaire énorme, des petits enfants. Vous avez ainsi transmis la vie pour prolonger notre humanité et ce n'est pas anodin cette affaire, même si, je me pose cette ENORME question souvent sans trouver la réponse, nous pouvons nous demander le but ultime de notre venue sur Terre. Mais, je le répète, comme moi, vous avez TRANSMIS la vie et tout ce qui va avec, c'est à dire la capacité d'aimer, de donner, de partager, de penser, d'agir, de rire ou de pleurer par soi-même tout en partageant de si grandes émotions avec les autres tout au long d'une vie ! Dès lors, c'est une immense responsabilité de conduire ceux que l'on a conçus sur le chemin d'une vie qu'ils devront apprendre à mordre à pleines dents ! Ces enfants vont nous observer en grandissant et ils seront aussi le reflet de ce que nous aurons vécu quelque part, de l'exemple que nous aurons donné, de ce qu'on leur aura inculqué au final en matière de désirs, d'envies, de projets exaltants et cela peut les amener vers un bel idéal de vie ou pas, voilà bien la question essentielle qui doit traverser nos esprits !

Alors, OSEZ toujours, sans aucune crainte et avec ferveur, transmettre à vos enfants, petits enfants, l'envie de participer à l'édification d'un monde plus beau parce qu'ils vont le tenir justement demain entre leurs mains ! Dites-leur, contre vents et marées, qu'il n'existe pas de fatalité morbide qui ne soit combattue avec force, grâce à l'espérance qui permet tous les miracles. Pour ma part, j'en ai tant vu de ces situations dramatiques qui se retournaient dans le bon sens parce que les personnes avaient reçu un sourire, un soutien concret, une main qui se tendait, autant de gestes remplis d'une humanité incroyable. Parents, grands-parents, enseignants, éducateurs, faites des nouvelles générations, dont vous avez la charge, de futurs citoyens qui seront debouts demain pour combattre les injustices, les inégalités, les discriminations, la violence sous toutes les formes qui salissent notre humanité. Dites-leur que l'estime de soi, la confiance en soi, ils les trouveront aussi dans le regard des autres, dans la manière dont ils agiront pour le bien commun et ceci certainement davantage que dans la simple réussite individuelle qui ne peut être une fin en soi ! Cette éducation est à la base de la construction de tout individu et il est sans doute primordial, comme dans un "4 fois 100 mètres", de bien passer le témoin afin d'espérer demain que cette course folle vers plus d'humanité ait une chance de connaître enfin la victoire, mille fois MERCI pour eux !

Dernière modification le lundi, 09 novembre 2015
Gillet Guy

Initiateur de l'asso festive et humanitaire "Je bouge pour les autres"  Site : http://pourlesautres.fr - Ancien Responsable-bénévole (au Téléthon - au Secours Catholique - à Saint Vincent de Paul) - Editorialiste libre à vocation éducative, pour défendre des valeurs fondamentales, afin de susciter le débat et l'engagement de tous - E-mail : g.gillet@libertysurf.fr
 
Mes Editos sont LIBREMENT utilisables par tous pour lancer le débat, la réflexion en direction de la jeune génération et ceci à partir de mon blog que vous pouvez faire connaître autour de vous, MERCI : http://echangessolidaritefraternite.centerblog.net/

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.