fil-educavox-color1

Depuis l'ouverture de la campagne 2019 de Parcoursup, le 22 janvier 2019, nous vous présentons le déroulement de ce processus de pré inscription des bacheliers en vue de leur passage en première année de l'enseignement supérieur. Nous avons ainsi progressivement abordé une présentation générale de ce portail et de ses modalités de fonctionnement, puis successivement, les phases de formulation des voeux, de finalisation et confirmation des voeux, et d'examen des voeux par les divers établissements d'enseignement supérieur. Les lecteurs intéressés trouveront ces diverses contributions dans la liste de mes articles enregistrés.

Aujourd'hui, nous nous approchons de l'ouverture d'une nouvelle et très importante étape : la phase d'admission qui débutera le 15 mai, au cours de laquelle les divers établissements d'enseignement supérieur vont communiquer leurs réponses à chaque candidat, à charge pour ces derniers de faire leur choix parmi les diverses propositions d'admission qui pourraient leur être faites. Cette phase est cruciale pour les candidats : ils vont pour la plupart recevoir plusieurs réponses positives entre lesquelles ils n'auront qu'un très court délai pour choisir. En outre, nombre d'entre eux vont devoir s'armer de patience et d'intelligence pour bien gérer les réponses des formations qui les auront placé en liste d'attente. Enfin, certains auront le malheur de ne recevoir que des réponses négatives : que faire dans un tel cas pour bien tirer profit de la phase ultérieure (dite "phase complémentaire") qui sera celle de la dernière chance, et pire encore, si au terme de cette dernière on n'a reçu aucune proposition ?

1. Le 15 mai est la date de réception des réponses des établissements d'enseignement supérieur :

Chaque candidat est personnellement informé des diverses réponses à ses candidatures par mail (via l'adresse mail personnelle et le numéro de téléphone portable qu'il a dû indiquer lors de son inscription sur Parcoursup), par notification sur l'application Parcoursup dont chaque candidat a la possibilité de se doter et qui est téléchargeable gratuitement depuis le 1er mars 2019, ou encore dans la messagerie intégrée au dossier candidat de chacun.

Le principe est simple : chaque candidat reçoit une réponse pour chacun des voeux et sous-voeux qu'il a exprimé. Ainsi, Pierre, élève de terminale ES qui a exprimé huit vœux simples et quatre sous-vœux, recevra douze réponses.

Bon à savoir : en cas de besoin, tout au long de cette phase (comme auparavant depuis le 22 janvier, date d'ouverture de la première phase concernant l'expression des candidatures), il est possible de contacter les responsables de cette plateforme pour leur poser une question ou demander une aide en cas de problème. Un numéro vert est dédié à cette fonction : 0 800 400 070 (pour la France métropolitaine). Pour les lycéens d'Outre-Mer, un numéro vert spécifique à votre département ou territoire remplit la même fonction. Vous en obtiendrez le numéro auprès de votre lycée ou des services rectoraux.

2. Quelles peuvent être ces réponses ?

Il convient de distinguer deux cas de figure : les réponses susceptibles d'être formulées par les formations sélectives, et celles des formations non sélectives.

  • Dans le premier cas (formations sélectives : classes préparatoires, IUT, BTS, DCG, licences doubles, écoles à recrutement post bac ...), trois réponses peuvent être envoyées aux candidats : "OUI", "En attente d'une place", "NON".
  • Dans le cas des formations non sélectives (essentiellement des premiers cycles universitaires), ce peuvent être les trois réponses suivantes : "OUI", "En attente d'une place", "OUI SI".

Comment comprendre chacune de ces possibles réponses ?

  • "OUI" signifie que si le candidat le veut, il a sa place dans la formation qui lui répond ainsi. A lui décider s'il donne suite ou non à cette proposition.
  • "NON" signifie que le candidat n'est pas admis dans la formation. Aucun recours n'est possible.
  • "En attente d'une place" signifie que le candidat va devoir attendre pour savoir si cette réponse provisoire va se transformer ultérieurement en "oui" ou en "non". C'est ce qui explique que pour certains candidats, cette phase puisse aller jusqu'en juillet, voire plus tard dans certains cas. Cependant, pour la plupart ce sera bien avant. Pour comprendre le sens d'une telle réponse, prenons l'exemple d'une classe préparatoire qui offre 35 places et compte 117 candidats. Au terme de la procédure de sélection, le jury classe les 117 candidats, du premier au 117ème. Le 15 mai, les 35 premiers recevront une réponse "OUI". Parmi ces 35 admis, certains pourraient se désister au profit d'une autre proposition d'admission qui aurait leur préférence. C'est la raison pour laquelle les jurys dressent une liste complémentaire de candidats auxquels on répond "en attente d'une place", et dans laquelle on va puiser au fur et à mesure des désistements. Faisons l'hypothèse que cette liste complémentaire aille du 36ème classé au 65ème. Au delà, du 66ème au 117ème, les réponses envoyées sont "NON". Rien ne garantit cependant que la réponse provisoire "en attente d'une place" va se transformer en "oui" : cela peut aboutir à un "non". Notez que chaque candidat placé ainsi en liste d'attente connait son propre classement sur cette liste, ainsi que le rang du dernier admis (qui évolue bien sur au jour le jour).
  • "OUI SI" est une réponse qui ne concerne que certains candidats  à l'admission dans une formation universitaire non sélective. Elle concerne celles et ceux des candidats dont les dossiers témoignent d'un manque de compétences et connaissances jugé trop lourd pour être considérés comme ayant un vrai potentiel de réussite dans la formation demandée. Si cette formation avait été sélective, elle aurait sans doute répondu "NON". Cependant, n'ayant pas ce pouvoir, elle ne peut qu'avertir de tels candidats de l'inadéquation révélée par leur dossier entre les "attendus" de cette formation et le profil du candidat, ceci dans le but de les inciter à privilégier d'autres formations plus proches de leur "portefeuille de compétences et connaissances". Toutefois, de tels candidats bénéficient du droit de passer outre un tel avertissement et de maintenir leur demande d'admission qui ne leur sera alors pas refusée, à la condition toutefois qu'ils acceptent de suivre un "parcours de formation personnalisé" (remise à niveau, soutien, tutorat ...) visant à accroître leurs chances de réussite.

3. Comment répondre à ces diverses propositions ?

Pour bien comprendre le système de gestion des réponses des candidats aux propositions qui leur sont faites sur Parcoursup, nous allons nous fonder sur un exemple de cas : celui d 'un élève qui aurait exprimé sept voeux et reçu en réponse, le 15 mai 2019, trois "OUI", un "en attente d'une place" et trois "NON".

Il doit d'abord bien comparer les trois formations qui lui ont répondu "OUI" et en retenir une et une seule, et donc refuser les deux autres. Attention : le délai de réponse est de cinq jours, pas un de plus. Ce choix doit donc être fait le 19 mai au plus tard. S'il ne le fait pas, il est considéré comme étant démissionnaire et son nom est rayé de la liste des admis.

Quand à la proposition "en attente d'une place", si elle correspond à une formation qui l'intéresse moins que celle qu'il a retenue parmi les "OUI", il sera normalement conduit à ne pas retenir cette proposition. Par contre, si cette formation l'intéresse plus, alors il peut répondre en l'acceptant (toujours dans le délai de cinq jours). Si ultérieurement cette réponse provisoire se transforme en "NON", il gardera le bénéfice du premier "OUI" qu'il a précédemment retenu. Si cette réponse se transforme en "OUI", il a le choix entre y renoncer ou préférer cette nouvelle offre à la précédente. Attention : à compter du 20 mai 2019 le délai de réponse des candidats passe de cinq à trois jours.

Cas particulier : les élèves qui ne reçoivent aucun "OUI", avec en outre une ou plusieurs propositions "en attente d'une place". Ils doivent retenir la ou les formations correspondantes et espérer que l'une d'entre elles transformera cette proposition provisoire en "OUI". S'ils reçoivent plusieurs réponses de ce type, les éventuelles transformations en "OUI" ne surviendront qu'ultérieurement, et très probablement à des dates variables. Dès qu'ils recevront un éventuel "OUI" ils devront dire s'ils le retiennent ou pas dans les cinq jours jusqu'au 19 mai, dans les trois jours au delà. Si, après cette première réponse, un autre "OUI" lui parvient, le candidat conserve le droit de préférer cette nouvelle proposition à la précédente. Notez que dans certains cas, la gestion des listes d'attente peut être fort longue, et donc s'étendre jusqu'à septembre.

Autre cas particulier : les élèves qui ne reçoivent que des réponses "NON". Une telle mésaventure ne saurait concerner que certains candidats n'ayant postulé que pour des formations sélectives, et qui n'ont pas pris la précaution d'ajouter une ou plusieurs candidatures pour des formations non sélectives. De tels candidats doivent réfléchir à d'autres voeux concernant des formations disposant de places vacantes, auxquelles ils pourront postuler lors de la "phase complémentaire" de Parcoursup, qui ouvrira le 25 juin 2019 et fera l'objet d'un autre article de notre part, ou en vue de tenter de se faire admettre dans une formation "hors Parcoursup" disposant de capacités d'accueil. Cette réflexion doit commencer dès réception des réponses "NON".

4. Les "points d'étape" obligatoires de la phase d'admission :

Pour les candidats "en attente d'une place", il est obligatoire de confirmer ses choix lors de trois "points d'étape" successifs : du 25 au 27 juin 2019 (1); du 6 au 8 juillet (2); du 17 au 19 juillet (3). A chacun de ces "points d'étape", les candidats doivent dire s'ils maintiennent ce ou ces voeux "en attente". S'ils ne le font pas, ils sont considérés comme démissionnaires. Bien entendu, les candidats qui ont précédemment accepté définitivement une proposition "OUI" n'ont pas à se soumettre à ces points d'étape. Le but poursuivi par cette contrainte est clair : il s'agit d'accélérer  le processus d'octroi des places vacantes afin de réduire la durée d'attente pour d'autres candidats.

5. La phase complémentaire :

Le 25 juin 2019 s'ouvrira la phase complémentaire. Elle est porteuse d'une deuxième chance pour les candidats qui à cette date, et ultérieurement, n'ont reçu aucune proposition. Elle s'écoule jusqu'au 14 septembre.

Académie par académie, on procède au recensement des places vacantes après la première phase (du 15 mai au 24 juin), et tout lycéen qui n'a reçu aucune proposition peut formuler de un à dix voeux parmi les formations qui offrent encore des places.

Dans le cas où un candidat n'aurait reçu aucune réponse "OUI", mais serait bénéficiaire d'une ou plusieurs réponses "en attente d'une place", il a le choix entre attendre de voir si l'une de ces réponses "en attente d'une place" se transforme en "OUI" et ne se porter candidat au titre de la phase complémentaire que si cela débouche sur "NON", ou ne pas attendre et le faire de suite. Attention : dans le premier cas, il court le risque de ne se porter candidat qu'à un moment ou il ne restera pas grand chose de disponible, car les places vacantes seront distribuées au fur et à mesure des demandes, dès le 25 juin. Premier demandeur : premier servi !

5. Ne pas oublier de s'inscrire dans l'établissement choisi :

Chaque année, une poignée de candidats oublient de procéder à leur inscription auprès de la formation qu'ils ont finalement retenue. Il est évidemment très important de ne pas se mettre dans une telle situation car il en va de la sauvegarde de votre place : la plupart des formations n'hésitent pas à rayer automatiquement de leurs listes d'admis les candidats qui oublient de se soumettre à cette obligation.

Au moment où il a signalé son acceptation de la proposition d'admission finalement retenue, l'élève est tenu de procéder aux formalités d'inscription administrative qui font l'objet d'une présentation détaillée dans le dossier candidat sur Parcoursup. Deux cas de figure :

  • Certaines formations indiquent une marche à suivre et proposent un rendez-vous. Il conviendra de s'y rendre, muni des documents demandés. En cas d'absolue impossibilité de la part de l'élève, il sera toujours possible de prendre contcat pour fixer une autre date.
  • D'autres ne fixent pas de rendez-vous a priori. Dans ce cas, l'élève doit contacter directement le futur établissement d'accueil pour prendre rendez-vous et procéder aux formalités d'inscription. Il a jusqu'au 19 juillet pour toute proposition qu'il a acceptée avant le 15 juillet, et jusqu'au 27 août si son acceptation est datée d'après le 15 juillet.

Bruno MAGLIULO

https://www.linkedin.com/pulse/parcoursup-acte-5-la-phase-dadmission-bruno-magliulo?

Dernière modification le dimanche, 12 mai 2019
Magliulo Bruno

Formateur/conférencier/auteur Orientation scolaire et professionnelle - Inspecteur d'Académie honoraire

Profil LinkedIn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.