fil-educavox-color1

Publié par amandineb Tumblr Fing Live le 17 avril 2014

La journée Décodez le code a réussi sa démonstration : montrer et rassembler l’incroyable foisonnement d’initiatives portant sur la sensibilisation et développement de la culture du numérique : à l’image du « one minute Madness » époustouflant, donnant un coup de projecteur à une vingtaine d’acteurs du codage et de la création numérique.
Mais d’abord par culture du numérique, qu’entendons-nous ? Le terme, aussi large qu’ambigu nécessite explications. Englobe-t-il l’appropriation des réseaux et le développement des usages des outils techniques, la compréhension des fonctionnements technologiques, la conscience des enjeux des transformations sociétales en cours, permettant la participation effective de tous à la société, ou peut-être tout ça à la fois ?
tumblr inlind35c-24df1
Encadrée par l’INRIA, Cap DIGITAL et le CNAM, la journée était placée essentiellement sous l’angle du code, c’est-à-dire des langages et de leurs logiques, sous-jacents au fonctionnement de l’univers numérique. Faut-il comprendre le code pour comprendre la société dans laquelle nous vivons ? Décodez le code est-il une des conditions de l’empowerment des citoyens ? L’OCDE parle de litteratie, comme « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités ». Le culture numérique doit-elle désormais en faire partie ? Et dans ce cas le code en est-il une des composantes de base ?
A ces questions, ils étaient nombreux à répondre par l’affirmative, et même à donner beaucoup de leur temps à la transmission et au partage d’une culture du code qui n’a pourtant rien d’évident.
Mais ces formateurs, au juste, qui sont-ils ? Auraient-ils besoin eux-mêmes d’être formés ? de monter en compétences ? De se professionnaliser ? Et dans ce cas, comment soutenir cette dynamique ascendante sans tuer l’incroyable énergie dont elle fait preuve ?
Une trentaine de personnes réunies en atelier se sont attelées à ces questions.
Dernière modification le mardi, 30 septembre 2014
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.