fil-educavox-color1

« On ne va pas s’arrêter, on va faire un journal encore meilleur qu’on écrira avec nos larmes »

C’est le message envoyé, au lendemain de la tuerie qui les décime par les journalistes de Charlie Hebdo.

A travers ce journal, la liberté, la tolérance, la laïcité ont été attaquées. Les victimes sont des hommes et des femmes, dessinateurs, journalistes, secrétaires, policiers…mais l’entreprise terroriste qui les a criblés de balles a pour but de faire taire la liberté. Ces hommes et ces femmes sont devenus des héros du combat pour la liberté.

Depuis que la France, ici visée, a donné ces concepts à la pensée du monde, nous savons que c’est l’éducation et encore l’éducation qui, seule,  peut les faire vivre. Nous savons aussi que les forces qui les combattent tuent les journalistes, les intellectuels, les enseignants et brûlent  les bibliothèques.

Nous sommes collègues des journalistes de Charlie Hebdo et comme eux, on ne doit pas s’arrêter, on doit faire avec leurs larmes ( et les nôtres ) une école encore meilleure, une école qui ne laisse personne sur les bas côtés,  où se fabrique le poison de l’obscurantisme et se recrutent les bras armés du terrorisme.

Nous partageons l’immense pouvoir d’éveiller les consciences, nous leur devons de ne pas le gâcher pour que le rire l’emporte.

Jacques Puyou, secrétaire de l'An@é

Dernière modification le samedi, 14 février 2015
Puyou Jacques

Professeur agrégé de mathématiques - Secrétaire national de l’An@é

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.