fil-educavox-color1

 Forum Educavox 15 juin Bordeaux - Les inscriptions sont ouvertes

On peut considérer que l’expert est une personne apte à juger, qui a acquis une grande habileté, un grand savoir-faire dans une profession ou une discipline, grâce à des expérimentations dans un secteur d’expériences : expert, vient du latin expertus, éprouvé, reconnu, ayant fait ses preuves, et du grec "kratos", pouvoir, autorité. Certains se jugent ou sont considérés comme "  experts " car ils sont dans un secteur dont ils maîtrisent les codes, les approches techniques ou théoriques mais pas forcément le " comment faire ". Dans la mesure où personne ne maitrise toutes les incidences du numérique dans nos sociétés, où sont les experts dans le cadre de l’éducation ?   

Le numérique au cœur du quotidien

Le numérique entré dans la sphère sociétale à l’échelle mondiale, change les approches économiques, les manières de consommer, d’acheter, d’entreprendre, de se soigner, de se distraire, de découvrir et d’apprendre. Chaque année apporte son lot de nouveautés et d’innovations… Depuis 6 ans l’équipe de l’Agence du numérique en Aquitaine (ALPC) offre un diagnostic des tendances  et présente les " Signaux  numériques "

Les tendances 2016 ? Intelligence artificielle, Réalité virtuelle, Objets connectés, Services, BlockChain

Thierry Happe, PDG de NetExplo - l’Observatoire des startups mondiales, restitue les tendances mondiales 2016 issues de la dernière édition du forum NetExplo, et rassure. Le numérique aujourd’hui? Ce n’est pas un souci technologique mais la simplicité des services. ( Exemples dans la *vidéo dans le domaine du commerce ou de l’entraide à l’échelle de communautés)

La BlockChain, encore un concept à découvrir mais il est certain qu’on n’a pas fini d’en entendre parler. Pour en savoir plus, Guillaume Buffet, Co-rédacteur du livre blanc " Comprendre la BlockChain ", Président de l'agence U et ancien Président du Think tank citoyen Renaissance Numérique décrypte la blockchain à l'occasion des Signaux Numériques 2016.

Pour avoir la totalité des « Signaux Numériques 2016 » retrouver toutes les *vidéos dans l'article de Marcel Desvergne: http://www.educavox.fr/accueil/reportages/les-memoires-des-signaux-numeriques-2016-20-ans-d-aec

 

L’expertise de ceux qui font

Benoit Thieulin, l'ex président du CNNUM, au cœur de systèmes de transformation numérique et d’innovation affirme :

« Le numérique si vous ne pratiquez pas, vous ne comprenez pas. On ne peut pas avoir une approche théorique de la transformation numérique.

On ne peut donc pas avoir « une représentation théorique de la transformation numérique »

Il semble donc que « les experts » soient du côté de ceux qui font. Les grands opérateurs ? Les industriels ? Les Start up ? Les Codeurs ?...développeurs de plateformes, d’applications…Lieux de médiation scientifique et culturelle ? Les animateurs ? Les enseignants ?

 

Quelle est la perception des enseignants sur le numérique à l’école ?

Michel Perez écrit dans un reportage pour Educavox : " Ce mercredi 25 mai, le SE-Unsa réunissait à Paris un colloque national, " Numérique : le métier augmenté " visant à réfléchir syndicalement aux transformations induites par le numérique dans l’enseignement et plus généralement dans les métiers de l’éducation.( Présentation dans l'interview de Stéphanie de Vanssay)

Les interrogations portées par le colloque étaient entre autres issues de l’enquête " Le numérique, mon métier et moi " réalisée par le syndicat du 15 février au 5 avril 2016, résultats commentés par Nathalie Meyer.

En s’appuyant sur les réponses à 14 questions simples traduisant le vécu et le ressenti des personnels, force est de constater que bien que la quasi totalité des 7445 répondants disent apprécier l’usage d’Internet au quotidien, leur usage professionnel se limite parfois à la préparation des cours.

Si l’utilisation en classe est très majoritaire dans le second degré, (90% pour les enseignants ayant au plus 24 ans d’ancienneté générale de service), il en va autrement dans le premier degré où seulement 60% des enseignants de la même catégorie répondent positivement (cette attitude étant imputée à l’absence de matériel, voire à son obsolescence dans les écoles).

Autre constat : on juge que globalement le numérique facilite la vie professionnelle (85%), mais on a le sentiment qu’avec cet outil, le travail déborde davantage sur la vie personnelle. De plus, une très large majorité des enseignants et CPE (84%) se sent mal accompagnée par l’institution dans ces transformations liées au numérique. Un certain scepticisme, voire une forme de désarroi sont perceptibles dans les résultats de cette enquête et dans les débats, quand il s’agit d'envisager les usages du numérique par les professionnels de l’enseignement."

Le reportage de Michel Perez : http://www.educavox.fr/accueil/reportages/un-colloque-pour-repenser-le-metier-d-enseignant-augmente-a-l-heure-du-numerique

 

Vers une autre gouvernance ?

 " Aujourd’hui, ce que l’on vit, c’est l’émergence de pouvoirs latéraux. Le numérique est l’émergence d’un énorme vague latérale. Toutes les organisations se sont jusque là constituées sur un mode pyramidal. Le numérique permet des échanges latéraux. Mais il ne faut pas se focaliser sur Uber et sur les plateformes. Aujourd’hui, elles incarnent cette transformation. Mais ce qui est dingue, ce n’est pas Uber, mais c'est que d’un coup, un individu puisse échanger économiquement avec un autre individu de manière aussi rapide".  Benoit Thieulin 

Dans le domaine éducatif, on voit se développer de nombreux échanges entre groupes d’enseignants (classe inversée, twictée, écritures collaboratives…hackathons...) des projets des réflexions et des ressources entièrement mises à la disposition par les profs.

En voici un exemple Yann Houry : http://www.ralentirtravaux.com/le_blog/?page_id=1026)

Michel Perez poursuit : Du côté des enseignants " on sait que l’évolution est inéluctable - et pourquoi pas - mais on manifeste des doutes et des craintes face à la manière dont la transformation numérique est gérée par l’institution dans la réalité quotidienne du métier d’enseignant. Impacts individuels et bouleversements organisationnels ne sont pas suffisamment régulés et peuvent aboutir à une détérioration des conditions de travail "

Dans les formations proposées, on peine à trouver l'enseignant acteur de sa formation.

Dès lors,  comment changer la forme de la formation avec le numérique? En effet, si la formation à distance n'a pas bonne presse du côté des enseignants, c’est sans doute parce que celle-ci n’apporte pas à l'adulte en formation des réponses à ses problèmes concrets vécus dans sa pratique. (CF/article)

 

Au final c’est le politique qui décide ?

Quel est le pouvoir et l'influence des experts dans les systèmes politiques ou dans les grandes organisations nationales ou internationales ? Quelle est la place des acteurs de terrain dans les commissions désignées ? Comment conjuguer toutes les expertises et les compétences ?

De nombreuses concertations, de nombreuses contributions ont amené le numérique éducatif au plus haut niveau des décisions. Orientations, programmes, ressources, e-formations, dispositifs collaboratifs…Du chemin reste à parcourir tant que chaque enseignant n’aura pas tous les paramètres à sa disposition.

Un écosystème exige la conjugaison des expertises et la co-construction de projets. François Lamoureux le rappelle avec humour dans cette vidéo :

http://www.educavox.fr/accueil/debats/6-conseils-pour-rater-le-passage-au-numerique-de-son-ecole

 

Education et numérique : un projet de société

L’année 2017 va être l’année de toutes les propositions…Et chacun se dira « expert » ou chacun aura consulté « ses experts », les partis politiques, les Think Tank …Déjà l’Institut Montaigne à 18 propositions dont chacune peut donner lieu à de nombreux débats. Terra nova propose également un rapport. France Stratégie a engagé le projet « 2017-2027 » visant à analyser les enjeux de la décennie qui suivra la prochaine élection présidentielle et a publié une note d'analyse.

Le monde enseignant s’empare du sujet, en attestent de nombreuses manifestations, rencontres et productions. La question de la transformation des métiers, des pratiques, des ressources, des formations, des temps, des espaces architecturaux et éducatifs, la possibilité de passerelles numériques entre l’école et les parents, la modification des relations au cœur du système à tous les niveaux, l'ouverture de l’école (culture, entreprises, médias…) seront certainement parmi les sujets des experts. A suivre…

Michelle Laurissergues

Présidente An@é

https://licensebuttons.net/l/by-nc-sa/3.0/88x31.png

Pour explorer, aller plus loin, articles et reportages :

Société connectée

Culture des médias

Pratiques collaboratives

La mission Ecoter

Les rythmes scolaires

Refondation : point d'étape

Classes inversées

Dernière modification le mercredi, 29 novembre 2017
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne (actuellement CANOPE),  responsable associative au niveau des écoles maternelles de 1973 à 1994, présidente nationale de l’An@é de 1996 à 2017 qui a créé le site Educavox dont je suis responsable éditoriale.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.