fil-educavox-color1

L’action d’innover implique d’introduire une ou des nouveautés, d’apporter un changement important dans une situation, dans un usage et ce, dans tous les domaines. Innovation de rupture ou modifications significatives bénéfiques pour les élèves, en éducation, les opinions se confrontent. Dans les articles proposés tout récemment, essayons de percevoir des analyses, des actions, des propositions pour alimenter nos réflexions. Et pourquoi pas, si vous êtes présents au Salon de l’Education venir en débattre, venir partager, co-construire quelques pistes et quelques projets ?

Quelle école aujourd’hui ?

"Ce que Condorcet a encore à nous dire sur l’éducation"

Dans cet article publié sur The Conversation, Eirick Prairat, Professeur de Philosophie de l’éducation, membre de l’Institut universitaire de France (IUF), Université de Lorraine pose  un débat issu des siècles précédents qui démontre déjà l’ambiguïté des relations entre "éduquer" et "instruire".

https://www.educavox.fr/accueil/debats/ce-que-condorcet-a-encore-a-nous-dire-sur-l-education

Aujourd’hui l’accès permanent aux sources d’information, aux expressions culturelles multiples imposent très certainement le devoir de l’école de former des citoyens responsables donc autonomes…Le débat est toujours en cours.

Sylvain Wagnon : "Pour une pédagogie solidaire"

Sylvain Wagnon, professeur à l’université de Montpellier, publie un ouvrage, un plaidoyer pour une rénovation du système d’enseignement public et l’affirmation d’une boussole éthique à partir des principes de l'Education nouvelle.

"Face à un monde qui s’enferme et refuse de voir la réalité en face, il convient de proposer une révolution solidaire. L’éducation est perçue comme un domaine de mutation lente, voire d’inertie. La réalité est, au contraire, que c’est le seul domaine qui peut faire évoluer durablement la société face à l’urgence des défis politiques et environnementaux."

Professeur en sciences de l’éducation, Sylvain Wagnon enseigne à la faculté d’éducation de l’Université de Montpellier. Ses travaux portent sur l’histoire et l’actualité de l’éducation nouvelle et des pédagogies alternatives.

Philippe Meirieu dans la préface de cet ouvrage écrit : "Nul doute qu’à l’issue de la lecture de ces pages, le lecteur, comme l’auteur de cette préface, laissera échapper un évident "il fallait le faire !".

Expression polysémique s’il en est qui dit, tout à la fois, l’admiration devant le culot et le courage de l’auteur, mais aussi l’enthousiasme pour l’à-propos, la pertinence et la force de son discours. Le culot, d’abord : au moment où, surfant sur l’individualisme et se nourrissant à l’envahissante littérature du " développement personnel ", les médias exaltent "le sauve-toi toi-même ", Sylvain Wagnon nous montre que nos enfants ne pourront se sauver qu’ensemble. Le courage aussi : quand notre société tout entière est tentée par le repli dans l’entre-soi et que fleurissent des écoles qui se veulent " alternatives " mais ne sont souvent que des refuges pour privilégiés, Sylvain Wagnon dit son attachement à une école publique qui soit, en même temps, une école pour toutes et tous et une école du commun, une école accueillante avec chacune et chacun, d’où qu’il vienne et quel qu’il soit, et une école qui prenne soin de notre monde commun.

L’à-propos également : jamais, en effet, nous n’avons autant eu besoin de rappeler qu’avant d’être une valeur, la solidarité est un fait. Que nous le voulions ou non, nous sommes solidaires. Pour le pire peut-être. Pour le meilleur, si nous le décidons "

https://www.educavox.fr/formation/les-ressources/sylvain-wagnon-pour-une-pedagogie-solidaire

Quelles innovations aujourd’hui ?

Il y a bien des manières d'innover et je ne prétends à aucune exhaustivité ! Je citerai par exemple l'innovation stratégique qui relève des choix d'orientation, de gouvernance, de choix économiques ou politiques;  l'innovation technologique mue à la fois par l'émulation de la découverte scientifique tournée vers l'amélioration de la vie, vers l'économie et aussi la stratégie de concurrence; et puis, je citerai tous les dispositifs dont chacun peut être un acteur, ceux qui font que l'innovation existe au quotidien, celle qui crée le lien social et la valorisation des territoires.

L’innovation stratégique

Il s’agit d’une approche globale de l'innovation. Il s’agit de pouvoir choisir le monde que nous voulons sans se faire imposer des technologies par de grands groupes politiques, économiques ou financiers.  Par exemple, l’Intelligence Artificielle peut être la meilleure et la pire des choses, affirmation facile certes, mais particulièrement vraie.

Elle est à la fois une technologie, une pratique sociale et une infrastructure industrielle. "C’est aussi une pratique sociale qui nécessite de comprendre qui travaille sur ces systèmes, quelles données sont utilisées, comment sont-elles classées…" Kate Crawford (@katecrawford) Chercheuse à Microsoft Research, professeur à l’université de New York, est spécialiste de l’étude des implications sociales des systèmes techniques et notamment des effets du Big Data, des algorithmes et de l’Intelligence artificielle.

https://www.educavox.fr/innovation/recherche/kate-crawford-l-ia-est-une-nouvelle-ingenierie-du-pouvoir

L’innovation technologique

L’entrée par la technique et les outils, même si ceux-ci offrent de nombreuses possibilités intrinsèques, montre ses limites : celles du choix des humains à s’en emparer, à les inclure dans des dispositifs globaux, à reconsidérer les pratiques. Cela se montre plus simple dans certains domaines comme la santé par exemple. En éducation, les enjeux éducatifs d’aujourd’hui n’étant pas encore isolés ou considérés hors des postulats et des structures antérieures à l’ère numérique, les évolutions sont bien plus complexes…  A poursuivre donc !

Rien n'est simple. Les mutations ne sont pas sans danger rappelle Patrick Figeac dans sa chronique hebdomadaire :

https://www.educavox.fr/accueil/debats/numerique-et-anthropologie

Des dispositifs innovants

L’innovation semble s’insérer dans des contextes liés à des dispositifs qui modifient l’organisation :   les processus, la conception, la création, la dynamique de projet avec des partenariats d’action et de collaboration contributive. Ainsi pouvons-nous souligner entre autres, signaler le plan national pour l’innovation.

https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid30736/plan-national-pour-l-innovation.html

Les collectivités, les universités, les écoles et établissements scolaires, les entreprises, les lieux de médiation, les associations sont porteurs aujourd’hui par leurs actions conjointes, de réflexions éducatives, de changement de stratégies pour mieux apprendre, de prise de conscience des enjeux citoyens dans et hors de l’Ecole…

Des actions conjointes

De nombreux enjeux environnementaux notamment inspirent des actions dans les territoires.

Reportage par Jacques Puyou : Ainsi, sur le plan de la réflexion citoyenne, une rencontre organisée sous ce titre par la Région Nouvelle Aquitaine, les rectorats de Bordeaux, Limoges et Poitiers et la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt a attiré notre attention dans le cadre de la journée sur le gaspillage alimentaire : Gaspillage alimentaire : les jeunes en situation d'acteurs

La lutte contre le gaspillage alimentaire est l’un des volets de la stratégie NEOTERRA adoptée par le Conseil régional en juillet dernier ; elle s’inscrit comme le précise, dans son éditorial, le Président du Conseil régional Nouvelle Aquitaine Alain Rousset, " dans une nouvelle démarche à la fois éducative, responsable et durable ".   Le Vice-Président salue à ce propos l’engagement des jeunes auxquels les Conseils de Vie Lycéenne ont fourni un cadre d’action. Il loue plus généralement la jeunesse qui, par son impatience et sa conscience des enjeux, pousse les adultes que nous sommes dans nos retranchements sur les questions d’écologie. "Ils ne sont pas là en situation d’apprenants mais d’acteurs". La question est plus vaste et la remarquable exposition produite par la Région et accrochée dans le Hall de Nahuque permet aux participants d’en prendre la mesure.

https://www.educavox.fr/accueil/reportages/gaspillage-alimentaire-les-jeunes-en-situation-d-acteurs

Débats, partages, co-construction :  quelques pistes et quelques projets sur l’innovation au Salon de l’Education

Cette année, l'An@é est partenaire du Carrefour de l'Innovation, géré par Louis Derrac. Sont également partenaires de cet espace-temps : Eduvoices, Etre prof, Future Classroom Lab. Nous ne saurions que vous conseiller de venir y flâner, boire un café voire participer si le cœur vous en dit !

Les trois jours sont orchestrés en main de maître du matin au soir et du soir au matin. Jeudi 21 novembre, il y aura notamment une conférence interactive sur le thème de l'innovation pédagogique.

https://www.educavox.fr/accueil/breves/carrefour-de-l-innovation-2019-sur-educatice

Quelques extraits d’une série d’interviews publiés par Jennifer Elbaz pour amorcer les échanges :

"Qu’évoque pour vous l’innovation pédagogique" ?

Céline Guilhot Coulpier, enseignante en CE1 à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts de Seine

"Pour moi innover c’est tout d’abord entreprendre se laisser aller à essayer de nouveaux outils, de nouvelles pratiques. Mais cela peut également être regardé sous un autre angle un objet pour lui donner une autre fonction et ainsi développer tout son potentiel. Et pour finir je dirai qu’innover c’est aussi sortir du cadre ou plutôt agrandir le cadre."

https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/etre-et-transmettre-au-carrefour-de-l-innovation-2019

Laure Reynaud une des fondatrices de ScholaVie, aux côtés de Vanessa Duchatelle :

"L’innovation, c’est grandir dans sa posture, adopter un état d’esprit flexible, oser sortir de sa zone de confort et croire au fort potentiel de chacun, y compris soi-même. C’est continuer d’apprendre, avec, par et pour les élèves, dans un monde changeant où plus que jamais, flexibilité et créativité sont nécessaires."

https://www.educavox.fr/accueil/breves/laure-reynaud

Julien Crémoux, professeur des écoles à Nuits-Saint-Georges chargé de direction d'une école de 6 classes :

"L'innovation pédagogique est selon moi la mise en adéquation de pratiques en fonction des élèves et de leurs besoins pour développer leurs compétences dans tous les domaines du socle, le tout en s'inspirant des autres, en tâtonnant puis en faisant évoluer continuellement. En 3 mots je dirai : essayer, adapter, évoluer."

https://www.educavox.fr/accueil/breves/cooperer-pour-mieux-apprendre

Débats, partages, co-construction de projets posent la question d’un continuum éducatif

A l’heure du numérique le concept d’Education a tendance à englober toute action sociale, ludique, culturelle, scolaire qui contribue à la formation des individus.

Les lieux et les manières pour apprendre évoluent et certains même, s’interrogent sur les découpages en classes d’âge, d’heures, de programmes…Si une continuité éducative est souhaitable, comment identifier clairement le rôle de chacun, comment se créent aujourd’hui des dynamiques et des projets à l’échelle des territoires, et l’école peut-elle être au cœur de ces dynamiques ?

C’est une des rencontres que nous proposons à l’An@é parmi les nombreuses animations proposées à l’Agora : Quel continuum éducatif au niveau des territoires ?

https://carrefourinnov.fr/programme-2019/les-animations-du-carrefour/

Les questions éthiques plus que jamais présentes

Jean-Michel Blanquer : " L'Éducation nationale produit aujourd'hui un très grand nombre de données liées à la vie scolaire, aux évaluations et aux résultats des élèves, aux travaux et aux devoirs qu'ils réalisent. Une grande variété de données numériques personnelles sont ainsi collectées, stockées et font l'objet de traitements par une multitude d'acteurs : écoles et établissements scolaires, services académiques, collectivités territoriales, partenaires privés fournissant des ressources pédagogiques et services numériques.

Le secteur du numérique éducatif ouvre un nouveau champ des possibles pédagogiques par le recueil, l'analyse et l'exploitation des données d'éducation. Ces potentialités nouvelles doivent d'abord être au bénéfice des élèves et de leurs familles, des professeurs, des chercheurs en éducation mais doivent aussi éclairer le pilotage du système éducatif."

Installation du comité d'éthique pour les données d'éducation :

https://www.educavox.fr/toutes-les-breves/installation-par-jean-michel-blanquer-du-comite-d-ethique-pour-les-donnees-d-education

Table ronde proposée par l’An@é : " Défis et enjeux d’une éducation numérique éthique et responsable "

Michel Pérez :

" L'utilisation des données présente à la fois risques et opportunités. De grandes innovations sont attendues via le traitement des données en éducation, notamment par l’exploitation des traces numériques d’apprentissages générées par l’utilisation des outils (modélisation des pratiques pour créer un profil individuel par exemple).

S’il est clair que la valorisation des données permet des avancées majeures, il est tout aussi indispensable que ces données soient protégées, car ce sont des données personnelles :  identité numérique, performance scolaire, sécurité… Alors, le cadre proposé est-il aujourd’hui suffisant pour entraîner la confiance des acteurs du système éducatif ?"

L’implication de différents acteurs pose également, dans le cadre des partenariats, des questions éthiques.

Ces questions seront en débat lors d’une table ronde : " Défis et enjeux d’une éducation numérique éthique et responsable " où nous vous invitons à participer le vendredi 22 novembre 2019 à 10h45 dans le cadre du Salon Educatec-Educatice.

https://www.educavox.fr/alaune/defis-et-enjeux-d-une-education-numerique-ethique-et-responsable

Vous ne pouvez être présents ? Vos interrogations, vos projets, vos suggestions comptent !

Une possibilité : Nous envoyer textes, propositions et suggestions pour publication sur Educavox !

Au plaisir de rencontres, d’échanges, de partages ! https://salon-education.com/

Les articles que nous éditons sur cet événement : Educatice 2019

Michelle Laurissergues

 

Dernière modification le mardi, 05 novembre 2019
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne (actuellement CANOPE),  responsable associative au niveau des écoles maternelles de 1973 à 1994, présidente nationale de l’An@é de 1996 à 2017 qui a créé le site Educavox dont je suis responsable éditoriale.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.